Syrie : pas d'unité nationale dans la classe politique française

Syrie : pas d'unité nationale dans la classe politique française©LUDOVIC MARIN / AFP

franceinfo, publié le dimanche 15 avril 2018 à 13h16

La classe politique en ordre dispersé. Après les frappes de la coalition en Syrie, de l'extrême droite à la gauche, tous ont réagi. Beaucoup ont condamné, à l'image de la France Insoumise, qui s'est dite préoccupée : "Je suis très triste et très inquiet et je compte sur le sang-froid des Russes pour que les choses en restent là", a déclaré Jean-Luc Mélenchon.L'extrême droite a, elle, demandé des preuves : "On voit bien que la France intervient là en dehors de tout mandat de l'ONU, à la demande express des États-Unis alors même que les enquêteurs ne font qu'arriver aujourd'hui en Syrie", a déploré Marine Le Pen.

Soutien à gauche

Le député de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan a parlé d'un "engrenage dangereux". À droite, on redoute la surenchère avec la…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.