Syrie : l'opposition dénonce les frappes françaises

Syrie : l'opposition dénonce les frappes françaises©MAXPPP

franceinfo, publié le mardi 17 avril 2018 à 12h56

Trois jours après les frappes en Syrie, place au débat sans vote à l'Assemblée nationale et au Sénat. Lundi 16 avril, devant les députés, Édouard Philippe a assumé et défendu l'intervention militaire tout en assurant que la diplomatie allait reprendre le dessus. "Nous n'entrons pas dans une logique d'escalade. Nous avons frappé les capacités chimiques du régime, et non les alliés du régime", a assuré le Premier ministre.

Pas d'union sacrée

Dans l'opposition, des Républicains à la France insoumise, en passant par la Nouvelle gauche ou le Front national, tous pointent du doigt une faute majeure : l'intervention militaire sans mandat de l'ONU. "En intervenant sans mandat, nous craignons que la France se soit un peu plus isolée dans cette région du monde où pourtant ses…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.