"Sur 20.000 adhérents UDI, 150 jeunes" sont partis avec Macron, tempère Lagarde

"Sur 20.000 adhérents UDI, 150 jeunes" sont partis avec Macron, tempère Lagarde
Le président du parti centriste de l'UDI, le 20 mars 2016, à Versailles.

Orange avec AFP, publié le dimanche 22 janvier 2017 à 17h57

Invité dimanche au Grand Rendez-Vous d'Europe 1/iTélé/Les Échos, Jean-Christophe Lagarde, président du parti centriste, a fait part de ses doutes au sujet de la candidature d'Emmanuel Macron, qui marche tout de même un peu sur ses plates-bandes.

"Est-ce que pour autant quelques idées intéressantes ça fait un projet ? Non. Que dit Emmanuel Macron ? 'Je vous livrerais mon projet au mois de mars'.

On a une élection présidentielle dans 3 mois, il donne le projet dans 2 mois. Il fait signer à des candidats leur engagement de partir aux législatives alors qu'il n'y a pas de projet. Je trouve ça inquiétant". Le patron des centristes reste dubitatif sur celui qui ne cesse de grimper dans les sondages. "Vous avez, sur 20.000 adhérents UDI, 150 jeunes qui sont partis, c'est beaucoup, bien sûr. Mais on fait toujours de l'information avec ce que l'on veut".




S'il admet s'être intéressé au programme d'Emmanuel Macron et avoir trouvé des idées qu'il partageait, il reste circonspect. "J'ai la faiblesse d'écouter les projets avant de juger. C'est la raison pour laquelle je disais à l'automne que je trouvais des idées intéressantes chez Macron, mais aussi des idées contestables".

Enfin, il espère qu'il saura se positionner "s'il devient le principal responsable de l'opposition", "j'attends une chose de monsieur Macron(...), c'est que l'on puisse sortir des postures caricaturales".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU