Soupçons de financement libyen: des "primes en liquide" pour des collaborateurs de l'UMP

Soupçons de financement libyen: des "primes en liquide" pour des collaborateurs de l'UMP©capture BFMTV
A lire aussi

source BFMTV, publié le mercredi 21 mars 2018 à 09h30

Nicolas Sarkozy a passé la nuit de mardi à mercredi en garde à vue dans l'enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007. L'enquête a également été élargie en janvier à des soupçons de "financement illégal de campagne électorale". Selon nos informations, des primes allant de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'euros ont été versées à la fin de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.



Deux membres de l'équipe, nous ont par exemple révélé avoir reçu respectivement des enveloppes de 2.000 et 1.000 euros. "Aujourd'hui, il y a des traces de remises d'espèces, des traces de versements", assure Fabrice Arfi, journaliste chez Mediapart. Des sommes dont les bénéficiaires parlaient librement entre eux. Certains ont été auditionnés et perquisitionnés récemment.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU