"Sortez le carnet de chèques !" : François Ruffin interpelle Agnès Buzyn sur les Ehpad

"Sortez le carnet de chèques !" : François Ruffin interpelle Agnès Buzyn sur les Ehpad©Source BFMTV

Source BFMTV, publié le mardi 30 janvier 2018 à 16h39

Le député a vivement interpellé la ministre de la Santé Agnès Buzyn lors des Questions au gouvernement mardi à l'Assemblée nationale.



"Partout à Paris, à Bordeaux, à Marseille, à Strasbourg, les hôpitaux craquent. Les médecins s'alarment.

Qu'avez-vous à leur offrir ? De la compassion, ça oui, vous en avez, et je l'admets, ça vaut mieux que le mépris, mais que prévoit concrètement votre budget de la Sécurité sociale ? Zéro création de postes, 1,6 milliard d'économies, quand rappelons-le, et nous comptons bien vous le rappeler pendant cinq années, cet automne, vous avez trouvé cinq milliards en toute urgence. Mais c'était pour les riches, pour supprimer leur impôt sur la fortune. Pour les pauvres, c'est toujours en millions, pour les riches, c'est en milliards. Alors, madame Buzyn, nous vous le demandons, délaissez un instant les belles paroles, ne me répondez même pas, pas un mot, pas une phrase, je n'en serais pas outré, faite simplement un geste, sortez le carnet de chèques", a lancé le député insoumis à la ministre.

"Vous pointez une réalité, une réalité ancienne dans nos établissements de santé. Une réalité que nous avons tous eu à côtoyer dans nos vies personnelles, familiales. Et comme vous le dites, j'ai non seulement de la compassion pour les personnes hospitalisées ou pour les personnes qui travaillent dans ces établissements, mais j'ai aussi un profond respect pour ces fonctionnaires qui sont vraiment dédiés, et totalement investis auprès des personnes malades et auprès des personnes âgées. Je souhaite apporter une réponse de long terme. Je souhaite réfléchir à une transformation de notre système de santé pour qu'il soit pérenne, pour qu'il soit efficient. C'est le plan que je proposerai cette année...", lui a pour sa part répondu Agnès Buzyn.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.