SNCF: le torchon brûle entre la CFDT et l'UNSA

SNCF: le torchon brûle entre la CFDT et l'UNSA
Manifestation de salariés de la SNCF près de l'Ecole Militaire à Paris le 3 mai 2018

Libération, publié le mercredi 13 juin 2018 à 14h45

L'histoire retiendra que la date du bac, cuvée 2018, a semé la discorde au sein des quatre syndicats qui portent la grève intermittente de la SNCF depuis le 3 avril. Lundi, la CFDT a indiqué qu'elle ne participerait pas à la prochaine séquence d'arrêt de travail les 18 et 22 juin. Ces deux jours correspondent, en effet, aux épreuves du baccalauréat. Seul hic, l'UNSA, qui affirme avoir été elle aussi partant pour suspendre la grève à ces dates, attendait une décision de l'intersyndicale de la SNCF qui se réunit ce mercredi 13 juin.

Résultat, le secrétaire fédéral de l'UNSA, Roger Dillenseger, est furieux contre son collègue de la CFDT, Didier Aubert, à qui il reproche d'avoir fait cavalier seul. «Je n'imagine pas une seule seconde que le nom de la CFDT puisse encore

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.