SNCF : cinq heures de retard pour le premier TGV Paris-Toulouse

SNCF : cinq heures de retard pour le premier TGV Paris-Toulouse
Le retard a été causé par un incident sur la ligne dans le Tarn-et-Garonne (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 22h45

Le TGV inaugural qui devait relier pour la première fois Paris à Toulouse en un peu plus de 4 heures a pris au moins quatre heures de retard ce dimanche à cause d'un autre train bloqué sur la ligne.

Pour son premier voyage ce dimanche matin, le TGV Océane Paris-Toulouse, parti de la gare Montparnasse à 8h52, n'a pas réussi à tenir sa promesse d'un trajet de 4 heures 20. Le train a en effet accusé un retard d'environ 5 heures (4h30 selon la SNCF), pour un trajet total de plus de 9 heures, rapporte France Bleu Toulouse, soit deux heures de plus que l'Intercités le plus lent entre Paris et Toulouse qui met déjà 7 heures et 20 minutes pour rallier la ville rose.



Il ne s'agit pas d'un problème sur la nouvelle ligne grande vitesse (LGV), mais d'un autre train, un Intercités reliant Bordeaux à Nice, qui est tombé en panne à hauteur de Pommevic, dans le Tarn-et-Garonne, selon France Bleu Gironde.

UN ENFANT VICTIME DE DESHYDRATATION

"Un problème de pantographe, le dispositif articulé qui permet à une locomotive électrique de capter le courant par frottement sur la caténaire, est à l'origine de cet arrêt intempestif", rapporte de son côté France 3 Occitanie.

L'ensemble du trafic a donc été stoppé dans le sens Bordeaux-Toulouse le temps d'effectuer les réparations nécessaires à la reprise. Le TGV Paris-Toulouse de 8h59 a été retenu en gare de Bordeaux, d'autres TGV et Intercités ont été également arrêtés en amont d'Agen.

Les pompiers ont été mobilisés pour une distribution d'eau à la demande de la préfecture et ils ont dû évacuer un enfant, victime de déshydratation vers l'hôpital le plus proche. Le trafic a finalement repris progressivement à partir de 16h30.

Sur son site, la SNCF précise pourtant que sur la ligne Paris-Toulouse, seuls 16% des trains ayant circulé depuis début mai ont présenté un retard de plus de 30 minutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.