Six mois de Macron à l'Élysée : que sont devenues ses promesses ?

Six mois de Macron à l'Élysée : que sont devenues ses promesses ?

Emmanuel Macron le 11 novembre 2017 sur les Champs-Élysées lors de la commémoration de l'armistice de la Première Guerre mondiale.

Orange avec AFP, publié le mardi 14 novembre 2017 à 10h00

BILAN. Le chef de l'État a pris ses fonctions le 14 mai 2017.

Pendant sa campagne, il avait promis une "révolution", de "bâtir une France nouvelle".

En six mois, Emmanuel Macron a réformé tambour battant, y compris les dossiers explosifs du droit du travail et de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), au prix d'une baisse de la popularité de ce président au style autoritaire, parfois cassant.
Fort de la victoire de son parti aux législatives, il a tenu ses promesses de campagne en faisant voter, l'été dernier, les lois sur la moralisation de la vie politique et sur la sécurité. Il a aussi assoupli par ordonnances le droit du travail, une petite révolution.
Décidé à maintenir un rythme élevé de réformes, malgré une popularité en baisse de 20 points depuis son arrivée, Emmanuel Macron a mis en chantier les réformes de l'assurance chômage, de la formation professionnelle, de la politique du logement ou encore de l'entrée à l'université.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
21 commentaires - Six mois de Macron à l'Élysée : que sont devenues ses promesses ?
  • comme les autres......................................

  • jamais à ce jour un "nouveau gouvernement, surtout un nouveau président de la république" n'avait engagé autant de réformes, et quoiqu'en disent certains, IL LES A MENEES alors en 6 mois ce n'est pas si mal, les autres n'ont rien fait pendant leur quinquénat

    Quelle bonne blague ! ! !

  • Dans le système actuel, on ne peut plus rien attendre des responsables politiques puisqu'ils ont bradé leur pouvoir aux financiers
    et aux banquiers. Leurs réformes n' y peuvent rien changer ou si peu. Ce système n'est pas seulement injuste et inhumain. Il est
    pervers. Car la finance ne sert plus à investir ou à embaucher mais à s'entretenir elle-même. Il faut que le politique retrouve un
    pouvoir qui soit vraiment le sien , le notre, au service de l'humain et non du profit. . Et pour cela, changer de système.

  • Les promesses n'engagent que les idiots qui les écoutent , et comme les impôts ils augmentent d'années en années .

  • de toute facon il ne pourra plus conte sur les retraite en 2022