Politique

Si Trump est élu en 2024, il promet d’envoyer ses adversaires politiques en prison

L’ancien président des États-Unis et candidat à l’élection de 2024 se dit persécuté par ses adversaires politiques. Dans une interview, il a promis de faire emprisonner les Démocrates, en commençant par Joe Biden.

Avec Donald Trump, il n’y a pas de demie mesure. L’ancien président des États-Unis, à nouveau candidat pour l’élection de 2024, promet qu’il enfermera ses adversaires politiques s’il est élu. Dans une interview diffusée sur BlazeTV mardi 29 août et relayée par le Guardian, l’ex-chef d’Etat a par ailleurs regretté de ne pas avoir frappé Joe Biden aussi fort qu’il aurait pu lorsqu’il était à la Maison Blanche.

Trump risque 717 ans de prison

Durant l’entretien, l’animateur de radio est notamment revenu sur le slogan "Enfermez-là" scandé par le candidat Républicain face à son adversaire politique de 2016, Hillary Clinton. "Regrettez-vous de ne pas voir enfermée [Hillary Clinton] ? Et si vous redeveniez président, allez-vous enfermer les gens ?" Ce à quoi le candidat n’a pas hésité à répondre : "La réponse est que vous n’avez pas le choix, parce qu’ils nous le font."

Déjà inculpé à quatre reprises, Donald Trump est sous le coup de 91 chefs d’accusation. Il sera jugé le 4 mars prochain pour ses tentatives d’inverser les résultats de l’élection américaine en 2020. Mais selon le milliardaire, toutes ces procédures ne sont que des persécutions des Démocrates, en la personne de Joe Biden qu’il veut emprisonner en premier.

Le média Politico avait calculé la peine maximale que risquait Donald Trump en cas d’accumulation de ses condamnations. Au début du mois, il risquait 641 ans de prison, désormais, après l’ajout de treize accusations de racket et de complot en Georgie, le magazine Forbes a élevé le nombre d’années à 717 précisément.

publié le 31 août à 09h12, Inès Cussac, 6Medias

Liens commerciaux