Si la présidentielle se tenait aujourd'hui, Emmanuel Macron serait second

Si la présidentielle se tenait aujourd'hui, Emmanuel Macron serait second©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 16 décembre 2018 à 13h25

Et si le premier tour de l'élection présidentielle de 2017 avait lieu aujourd'hui, quel impact aurait la crise des "gilets jaunes" sur le résultat ?

Alors que de nombreux manifestants crient "Macron démission" dans la rue et sur les réseaux sociaux, le président de la République remporterait étonnamment plus de voix qu'il y a 20 mois selon un sondage Ifop publié par le JDD qui indique qu'il recueillerait 25% des voix, 1% de plus que son résultat du 23 avril 2017. Mais il se classerait cette fois-ci en deuxième position derrière Marine Le Pen qui séduirait 27% des électeurs, 6 points de plus que lors du premier tour.

Dans le cas où Laurent Wauquiez était candidat des Républicains à la place de François Fillon, la présidente du Rassemblement national serait à égalité avec Emmanuel Macron, avec chacun 27,5% des voix.



"La campagne ratée de Marine Le Pen en 2017, sa prestation catastrophique lors du débat de l'entre-deux-tours semblent avoir été oubliées. Il y a un vrai effet "gilets jaunes" qui la pousse", analyse dans le JDD le directeur général adjoint de l'Ifop Frédéric Dabi qui alerte sur le "score impressionnant" de 58% qu'elle ferait chez les ouvriers si on revotait. Le grand perdant ce sondage Ifop est Jean-Luc Mélenchon. La crise des "gilets jaunes" qu'il a pourtant soutenus ne semble pas lui apporter de voix, au contraire. Seulement 13 à 14% se disent prêts à voter pour lui, alors qu'ils étaient près de 20% à l'avoir fait au premier tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.