"Si Hollande n'est pas candidat, c'est que la gauche aura échoué", lance Bruno Le Roux

"Si Hollande n'est pas candidat, c'est que la gauche aura échoué", lance Bruno Le Roux
Bruno Le Roux, le 19 juillet 2016, à l'Assemblée nationale

publié le vendredi 11 novembre 2016 à 11h42

On le savait déjà fidèle "hollandiste", mais ce matin, le message est on ne peut plus clair : Bruno Le Roux ne se projette pas dans la prochaine élection présidentielle sans concevoir une candidature du chef de l'État en exercice, même s'il végète toujours dans les tréfonds des sondages d'opinion.

Pour le chef de file des députés socialistes à l'Assemblée nationale, le président de la République doit être candidat à sa propre succession, car il en va de la crédibilité du message de la gauche. "Si le président de la République n'est pas candidat demain, ça veut dire que la gauche aurait fait le constat qu'elle a échoué, qu'elle est dans l'impossibilité de continuer, de proposer. Quelqu'un pourrait-il tirer bénéfice du fait que le président de la République ne puisse pas se présenter ? Absolument personne!" a t-il lancé ce vendredi 11 novembre au micro de RTL. Interrogé sur l'éventuelle candidature de François Hollande, le président du groupe PS "ne formule aucun doute là-dessus". "


"La gauche a du mal aujourd'hui à assumer ce qu'elle a fait, à revendiquer ce qu'elle fait et à le poser dans le débat avec toute la force que cela demanderait" a t-il déploré, demandant le soutien des élus autour du patron de l'exécutif, tout en écartant cependant l'idée d'un appel écrit à une candidature du chef de l'État. "Le président de la République n'a pas à être appelé pour être candidat, il a à être soutenu dans l'action qui est la sienne", a expliqué Bruno Le Roux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.