Service national : le pari d'Emmanuel Macron

Service national : le pari d'Emmanuel Macron©CLAUDE PARIS / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 14 février 2018 à 18h09

Danielle Sportiello est en direct de l'Assemblée nationale et revient sur les déclarations d'Emmanuel Macron en faveur d'un service national universel obligatoire. "Le président a tranché et met fin à la cacophonie à l'intérieur du gouvernement. Mais il tente aussi de mettre la pression sur les députés de la majorité et de l'opposition, à l'origine du rapport parlementaire sur le service national qui préconise un service facultatif, exactement le contraire de ce que voudrait Emmanuel Macron", indique la journaliste.

Des réticences dans l'armée

Emmanuel Macron doit également faire face à la méfiance de l'armée qui n'assumerait pas seule le coût d'un tel projet, et qui estime que son rôle n'est pas de remettre les jeunes dans le droit chemin. "Il y a beaucoup de réticences…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
8 commentaires - Service national : le pari d'Emmanuel Macron
  • C'est une proposition de campagne coûteuse qui ne servira à rien....Ces 3 milliard d'€ serait plus utiles ailleurs. Dans les EPAD par exemple !

  • avatar
    SANCTION  (privé) -

    Cette opération consistera principalement à réduire le nombre de chômeurs de 600 000 par an, nombre correspondant aux "heureux" bénéficiaires du service national universel ...grâce à Macron qui, lui, a échappé au service national...

    Vous l'avez élu, assumez maintenant

    2425

  • Alors E M , bientôt sous les drapeaux ?

  • Comment financer ce projet; par la hausse de la CSG subie par es retraités
    Quel est le but de ce service civique : réduire le chiffre du chomage

    Franchement, cet argent n'aurait t'il pas été mieux investi s'il avait été au profit des services de santé

  • Une seule chose M. LE PRESIDENT: Tenez bon ! Nous sommes l'année du centenaire de l'Armistice.. Tenez bon et vous serez à un siècle d'écart un digne héritier de cette jeunesse qui elle fut fauchée dans la fleur de l'Age.
    Il faut brasser cette jeunesse sans replonger dans la nostalgie , afin que chacun comprenne son rôle , riche ou pauvre puissants et ou misérables!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]