Sénatoriales : La République en marche retoque la liste de Valls en Essonne

Sénatoriales : La République en marche retoque la liste de Valls en Essonne
La liste proposée par Manuel Valls pour les sénatoriales en Essonne manque de "modernité", selon La République en marche (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 11 septembre 2017 à 15h10

Encore raté pour l'ancien Premier ministre. après le parti présidentiel lui a refusé l'étiquette La République en marche pour les législatives, il juge la liste proposée pour les élections du 24 septembre pas assez moderne.



La République en marche (LREM) aurait retoqué une liste proposée par Manuel Valls pour les élections sénatoriales du 24 septembre, selon L'Opinion lundi 11 septembre. Sur cette liste qu'il aurait constituée "avant les vacances d'été", figure "en première position l'ex-PS Olivier Leonhardt, puis la MoDem Daphné Ract-Madoux, candidate battue aux législatives sur la 2e circonscription sous l'étiquette LREM. Francis Chouat, maire d'Évry, fidèle de Manuel Valls, est numéro trois. Le sénateur LREM sortant, Michel Berson, qui a concocté cette équipe, en fait partie, en dernière place", précise le quotidien économique.



Mais cette liste devra se passer de l'étiquette "Macron". "Les députés En marche de l'Essonne ont considéré que notre liste n'incarnait pas assez la modernité, il y avait une vraie volonté de leur part de s'opposer à cette investiture", déplore dans L'Opinion Francis Chouat. "Ce n'est pas un problème pro ou anti-Valls. Il a fait une proposition au nom de l'efficacité électorale qui n'a pas eu l'assentiment d'En marche", justifie Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture du parti. LREM a préféré investir la liste conduite par la maire de Bièvres, Anne-Pelletier Le Barbier (divers droite).

"CE N'EST PAS L'ÉTIQUETTE QUI COMPTE"

La liste constituée par Manuel Valls fait donc campagne sous l'étiquette "divers gauche", avec pour slogan "L'Essonne qui se bat !", indique L'Opinion. "C'est une liste progressiste. Ce n'est pas l'étiquette qui compte", tempère Francis Chouat.

Quant à la liste PS, elle est dirigée par Carlos Das Silva, ancien suppléant du député de l'Essonne à l'Assemblée nationale, indique encore L'Opinion. L'ancien Premier ministre et cet ex-proche auraient coupé les ponts après que Manuel Valls a désavoué Benoît Hamon durant la campagne présidentielle, explique le quotidien.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
181 commentaires - Sénatoriales : La République en marche retoque la liste de Valls en Essonne
  • Quelle tète sur la photo, apparemment l'article est dirigé contre lui, pas de problème de ce coté là.
    Après le choque de la photo il y a la réalité Valls qui continu à sévir dans le département de l’Essonne.
    Comme son mandat de député est menacé par une annulation, il souhaite passer devant les grands électeurs, où il a encore des amis de se coté là, pour faire son gras pendant 9 ans sur les bancs du Sénat.

    Quand je dis sur les bancs, c'est une façon de parler, encore faudra-t-il qu'il soit un Sénateur impliqué et présent aux séances.
    Chez ces gens là, l'assiduité n'est pas une vertu.

  • Du vent !!!

  • toujours la tambouille PS LREM etc etc ! La France insoumise a bien fait de ne pas participer à cela !

  • Il mange à tous les râteliers ce Valls

  • il y n'y a pas qu'avec valls que ça bugg, dans ma région ça se tire dans les pattes avec le ps, eelv, fg et pour quoi, un nom, une parole dite il y a des lustres, etc. Il y a beaucoup trop de politique politicienne dans ces sénatoriales. A quand sa diminution ou sa suppression ?