Selon Muriel Pénicaud, le chômage partiel de longue durée pourrait durer jusqu'en 2022

Selon Muriel Pénicaud, le chômage partiel de longue durée pourrait durer jusqu'en 2022
Muriel Pénicaud, en avril 2020, à Paris

, publié le lundi 08 juin 2020 à 09h10

La ministre du Travail a évoqué le dispositif de "l'activité partielle de longue durée", dont les conditions doivent être définies dans les prochains jours. La mesure "a vocation à durer un ou deux ans", précise t-elle.

La France redémarre, mais le retour à la normale prendra encore du temps. Lundi 8 juin Muriel Pénicaud a indiqué que les signaux de la reprise économique dans le pays sont "très encourageants", même s'il "ne faut pas prendre des risques à la dernière minute".

"On est à 80% d'activité", a t-elle affirmé à l'antenne de franceinfo, avant de revenir sur les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la paralysie de la période de confinement, dont le chômage partiel. "On peut-être très fier de l'avoir fait en France" a insisté la ministre, qui prévoit une adaptation du dispositif sur la "longue durée" dans les secteurs les plus touchés. "Il a vocation à se transformer", explique t-elle.


La mesure d'activité partielle de longue durée doit prévoir la réduction du temps de travail pour certains salariés, dont la prise en charge par l'Etat doit encore être déterminée. "Il faut des contreparties", note toutefois la ministre, précisant que "le dispositif a vocation à durer un ou deux ans", soit potentiellement jusqu'au printemps 2022. "C'est pas lié (à la fin du quinquennat, ndlr) mais à la vie économique", a t-elle ajouté.

La ministre a par ailleurs adressé un nouvel avertissement aux entreprises ayant profité de l'effet d'aubaine du chômage partiel. "J'avais pris un parti : faire confiance a priori, qui n'exclut pas le contrôle a posteriori. Il y a toujours une petite minorité qui fraude. C'est le moment d'être raisonnable", a t-elle lancé, appelant les entreprises ayant commis des "erreurs" à les corriger. "Si c'est une erreur on corrige, mais si c'est de la fraude, il y aura des sanctions", a t-elle prévenu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.