Ségolène Royal remet Nicolas Hulot à sa place

Ségolène Royal remet Nicolas Hulot à sa place©Wochit

6Medias, publié le mercredi 13 juin 2018 à 19h33

Via son compte Twitter, Ségolène Royal a livré sa vérité concernant la position de la France dans la lutte contre le glyphosate.

Le glyphosate, un herbicide au centre de toutes les polémiques. Dénoncé comme étant nocif pour la santé, à l'origine de certaines maladies selon ses détracteurs, ses partisans pointent l'absence de produit de substitution pour le moment.

Des amendements afin d'inscrire l'interdiction du glyphosate dans la loi ont même été déposés par les députés. Une mesure retoquée au vote, mais promise par la majorité.



Interpellé en ce sens par l'opposition ce mercredi 13 juin, Nicolas Hulot ministre de l'Écologie, a tenu à mettre les choses au point. "Sans intervention de la France, sans ma propre intervention, l'Europe repartait pour 10 ou 15 ans de réutilisation sans d'autres préconisations !", a-t-il assuré. Une sortie qui ne semble pas avoir convaincu Ségolène Royal.

"La France votait contre le glyphosate avec moi"

Sur son compte Twitter, l'ancienne ministre de l'Écologie, qui a mené les négociations de la COP 21, a rétabli sa vérité. "Ce n'est pas exact. Chacun peut le vérifier. La France votait contre le glyphosate avec moi et bloquait son autorisation. C'est hélas le changement de vote qui a ouvert la voie à l'autorisation en déchargeant la commission européenne de sa responsabilité", a-t-elle rectifié.

De son côté, Nicolas Hulot a concédé qu'il aurait également préféré que l'interdiction soit inscrite dans la loi, mais assure que la France est à la tête de la lutte en matière d'écologie au sein de l'Union européenne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.