Sarkozy condamné : Bruno Le Maire critique le soutien public de Gérald Darmanin

Sarkozy condamné : Bruno Le Maire critique le soutien public de Gérald Darmanin
Bruno Le Maire, le 4 mars 2021, à Paris

, publié le jeudi 04 mars 2021 à 17h00

La prise de position du ministre de l'Intérieur continue de faire débat, même au sein du gouvernement. 

"Notre conversation restera entre lui et moi". Interrogé sur la condamnation de Nicolas Sarkozy dans l'affaire des "écoutes", Bruno Le Maire a indiqué avoir appelé l'ancien président de la République, tout en insistant sur le fait qu'il ne commenterait pas les décisions judiciaires. Son homologue de l'Intérieur, Gérald Darmanin avait apporté son soutien à l'ancien chef de l'Etat, dans une déclaration publique largement commentée et critiquée.

"Il me semble essentiel que des responsables politiques, surtout des responsables politiques en fonction, ne commentent pas les décisions de justice", a déclaré le ministre, interrogé lors d'un entretien diffusé en direct sur le site Politico.eu sur la condamnation de l'ancien président à de la prison ferme, et sur le "soutien amical" que lui a apporté le ministre de l'Intérieur. 

"Je ne fais aucun commentaire, depuis que je suis responsable politique, sur les décisions de justice. Je n'en ai jamais fait et je n'en ferai jamais car je crois à la séparation des pouvoirs", a dit le ministre, ancien membre des Républicains comme le ministre de l'Intérieur.



"Après, j'ai appelé Nicolas Sarkozy, l'ancien président de la République française. Chacun connait les liens que j'ai avec lui, mais notre conversation restera entre lui et moi", a fait valoir celui qui fut ministre de l'Agriculture de Nicolas Sarkozy entre 2009 et 2012, candidat à la primaire de la droite en 2016 puis soutien de François Fillon avant de rallier le futur président Emmanuel Macron en 2017.


Nicolas Sarkozy a été condamné lundi à trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des "écoutes", une décision dont il va faire appel.  Plusieurs ténors de la droite ont immédiatement apporté leur soutien à l'ancien chef de l'Etat, mais Gérald Darmanin a été le seul membre du gouvernement à le faire publiquement. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.