Sapin de Noël, Tour de France : Nicolas Sarkozy fustige une "régression" de certains maires écologistes

Sapin de Noël, Tour de France : Nicolas Sarkozy fustige une "régression" de certains maires écologistes
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, en juillet 2020.

, publié le mercredi 16 septembre 2020 à 19h10

Selon l'ancien chef de l'Etat, la position de certains maires écologistes n'est "pas un signe de progrès" mais une "régression". 

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a répondu vertement, mercredi 16 septembre, aux maires écologistes de Bordeaux et Lyon, qui ont, pour l'un annoncé qu'il souhaitait remplacé l'"arbre mort" de Noël de la place Pey Berland par un spectacle vivant, pour l'autre critiqué un Tour de France "machiste et polluant"



"C'est là qu'on voit que ça ne va pas bien, ce n'est pas un signe de progrès", a tancé l'ancien chef de l'Etat lors d'un salon immobilier à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). "Moi vous savez j'aime le cyclisme, j'aime le Tour de France. C'est un spectacle gratuit avec des gens admirables qui font un sport admirable. Jamais je n'aurais imaginé qu'on attaquerait ces gens-là, qu'on les mépriserait, en les traitant de pollueurs et de machistes... C'est ça, la régression", a fustigé Nicolas Sarkozy. 

"Moi, quand j'étais enfant, j'allais avec ma mère, j'attendais le jour de Noël pratiquement toute l'année, on allait choisir le sapin parce que c'était tellement important pour moi le symbole, la culture, le respect d'une tradition, la famille autour de ça", a poursuivi l'ancien président. "Je n'avais pas le sentiment d'être un criminel qui faisait du mal à l'humanité", a-t-il ajouté. 

"Ca me fait du bien de ne plus être dans la politique. C'est la négation de ce que nous sommes profondément. Comment voulez-vous qu'on aille vers l'avenir si à ce point-là on renie nos racines ?", s'est interrogé Nicolas Sarkozy.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.