"Sans-abrisme" : Emmanuelle Cosse risée du web

"Sans-abrisme" : Emmanuelle Cosse risée du web
A lire aussi

L'Opinion, publié le samedi 21 mai 2016 à 11h38

Emmanuelle Cosse a fait une gaffe verbale qui a beaucoup amusé le web ce vendredi. Jeudi sur Twitter, la ministre du Logement a utilisé un terme étonnant pour désigner le fait d'être sans domicile fixe : "le sans-abrisme".

"Je réaffirme la volonté de mettre en place un hébergement digne pour les #migrants en situation de sans-abrisme", a-t-elle écrit. Si le terme est utilisé dans les circulaires et qu'il existe même un Observatoire européen sur le sans-abrisme qui "réalise des études transnationales sur le sans-abrisme et l'exclusion liée au logement", l'emploi de ce mot reste un joli néologisme. Et évidemment, Emmanuelle Cosse s'est fait reprendre de volée par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Moquée, la ministre n'a pourtant pas retiré son tweet. Une maladresse verbale qui n'est en tout cas pas sans rappeler la bourde de Ségolène Royal en 2007 : "Comme le disent les Chinois : 'qui n'est pas venu sur la grande muraille n'est pas un brave et qui vient sur la grande muraille conquiert la bravitude".



A cette époque également, la candidate à l'élection présidentielle de 2007 avait essuyé de nombreuses critiques...

 
97 commentaires - "Sans-abrisme" : Emmanuelle Cosse risée du web
  • Quand le web rit et est repris par le sérieux d'Orange!!! Sans soutenir les écolos et leurs affidés, il faut tout de même reconnaître que faire tout un plat quand Cosse tweete cette expression ça ne vaut pas un article classé "politique".
    Pourquoi pas "sans-abrisme" pour nommer le faire de vivre dans la rue par manque de logement? Les hurleurs qui croient défendre la langue française préfèreraient certainement le mot anglais "homeless"! Et à propos de "néologisme", il faut repasser car E Cosse n'a ni inventé ni utilisé d'une façon abusive ce terme . Il suffit de taper "sans-abrisme" sur le net pour s'en rendre compte et sortent divers rapports traitant du sujet au niveau européen et qu'une conférence concernant le "sans-abrisme" s'est également tenue.

  • mais pourquoi fait on cas de ce qu'elle dit

    "mais pourquoi fait on cas de ce qu'elle dit"

    Ell qui cultive si bien l'ignorancitude de sa cocufitude ...

  • c'est la mode. chacun veut inventer son mot. transférement, déploration, j'en passe et des meilleures. lolisme, sans abrisme.
    les bras m'en tombisme de ce mal parlisme

    Elle n'a aucunement inventé ce terme puisqu'il est employé depuis un certain temps dans des rapports européens et une conférence y a été dédiée.

  • J'observe qu'elle aussi tripatouille sans cesse son téléphone portable, c'est dire combien son travail de parlementaire est prenant et comme elle n'est pas la seule, je pose la question de savoir ce qu'ils foutent, à nos frais, à l'assemblée ? si ce n'est pas de la provocation, quel est le mot juste pour qualifier cette pratique ? Son patronyme incite à penser qu'en y adjoignant "arde", ça pourrait pas mal coller.

    eh oui! on se rend compte que le venin que distillent beaucoup de commentateurs à l'égard de Cosse a à voir avec son conjoint.

  • sans abrisme ça rime avec opportunisme.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]