Rumeurs d'agressions sexuelles : au bord des larmes, Hulot s'explique

Rumeurs d'agressions sexuelles : au bord des larmes, Hulot s'explique©capture BFMTV

source L'Opinion, publié le jeudi 08 février 2018 à 10h10

L'article n'a pas encore été publié, mais Nicolas Hulot se défend déjà. Le ministre était sur BFMTV ce jeudi matin pour tordre le coup aux rumeurs d'agressions sexuelles.

"Je veux remettre les pendules à l'heure et je dis stop parce que le journal demain va évoquer deux affaires qui n'en sont pas et n'ont aucun contenu" a-t-il dit.

Pour la première affaire, il a tout de même reconnu une plainte déposée en 2008 "pour des faits qui remontent à 1997" et classée sans suite. Pour la deuxième affaire évoquée, Nicolas Hulot assure qu'"il n'y pas d'affaire" et que la jeune femme dément elle-même.



Mais Hulot a semblé très touché par ses accusations. "Il y a des choses qui ont été livrées, mon patrimoine. Il est pas infidèle à l'enjeu écologique, il est aux mains des lobbys, c'est tous les jours...Tant qu'on est dans ce registre là, ce n'est pas agréable, c'est même insupportable, mais on assume, on avance parce qu'on n'est pas là pour voir des états d'âme. Mais là, on change de registre, on sort la botte secrète, l'arme infaillible, celle qui blesse, celle qui tue, celle qui crée la suspicion, celle qui crée le doute et on passe au sujet de ce qu'on appelle le sexe, la vie privée, et là, ce n'est pas pareil, on franchit une ligne rouge, et par voie de conséquence, on touche à mon honneur, il s'en remettra, à ma famille, à mes enfants" a expliqué le ministre au bord des larmes.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
486 commentaires - Rumeurs d'agressions sexuelles : au bord des larmes, Hulot s'explique
  • certains médias doivent être subventionné par les dirigeants de LRM puisque de fausses ???? (reste a prouver) infos sont diffusées sur les ondes et dans la presse (exemple cet article) alors que des informations d'importance sont purement et simplement occultées.
    Avez vous entendu parler de la nomination récente de bariza khiari comme vice présidente du Sénat ??
    l'information de cette, info vitale pour notre pays, d'une femme musulmane islamiste nous est donnée par la presse algérienne
    Je n'en dis pas plus

  • certains médias doivent être subventionné par les dirigeants de LRM puisque de fausses ???? (reste a prouver) infos sont diffusées sur les ondes et dans la presse (exemple cet article) alors que des informations d'importance sont purement et simplement occultées.
    Avez vous entendu parler de la nomination récente de bariza khiari comme vice présidente du Sénat ??
    l'information de cette, info vitale pour notre pays, d'une femme musulmane islamiste nous est donnée par la presse algérienne
    Je n'en dis pas plus

  • Il va nous la jouer sa petite larme...comme cahuzac, la même arrogance ! Dire qu´il pense à sa famille, à ses enfants, c´est avant qu´il fallait y penser, au moment des faits. Et bientôt, tous les membres du gouvernement vont se joindre à leur "chef" pour le défendre. La nouvelle éthique de la France...

  • Je n'ai rien contre cet homme que je tiens en fait pour pas grand-chose! Les couleuvres qu'il avale ne me font pas oublier celles qu'il nous fait avaler. La dernière, la plus grosse c'est évidemment l'augmentation des carburants. Ce que je constate c'est la grande similitude qui existe entre sa défense et celle de Fillon!!!
    Mon honneur, ma famille, je suis blessé et je me battrai jusqu'au bout pour défendre tout cela!
    ...

  • larmes de crocodile