Retraites : les professions assurant "la protection des citoyens" garderont leur départ anticipé, assure Jean-Paul Delevoye

Retraites : les professions assurant "la protection des citoyens" garderont leur départ anticipé, assure Jean-Paul Delevoye
Jean-Paul Delevoye, le 29 octobre 2019, à Paris

, publié le mardi 12 novembre 2019 à 13h14

Le rapporteur du projet de réforme des retraites a indiqué que certaines catégories d'emplois conserveraient certaines spécificités de leur statut, qui garantit aux "citoyens d'être sécurisés".

La question des régimes spéciaux continue de faire des vagues dans le cadre du débat sur la réforme des retraites. Invité de la matinale de BFM-TV ce mardi 12 novembre, Jean-Paul Delevoye a indiqué qu'un traitement spécifique serait réservé aux "professions qui garantissent la sécurité des citoyens".

"Nous avons garanti pour ces professions le fait qu'ils pourront garder leur départ anticipé" assure le haut-commissaire aux retraites. "Nous estimons que cela est la garantie pour les citoyens d'être protégés, sécurisés dans leur quotidien" estime t-il.

L'exécutif a "tous les choix possibles"

Jean-Paul Delevoye a par ailleurs redit ses réserves sur une "généralisation" de la "clause du grand-père" qui consiste à n'appliquer la réforme qu'aux futurs travailleurs, tout en soulignant qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe avaient "tous les choix possibles". Cette question avait causé des remous au sein de l'exécutif, Jean-Paul Delevoye qualifiant le recours à cette clause "d'impossible", lui valant un recadrage du Premier ministre.

"Ils se sont eus au téléphone pour une mise au point, pour rediscuter la position du gouvernement", avait ainsi confirmé des membres de l'entourage d'Edouard Philippe. "Le débat est clairement ouvert: il n'est pas tranché et sera tranché en son heure (...). La décision politique appartient au président de la République et au Premier ministre et elle s'impose à tous", avait finalement répondu Jean-Paul Delevoye.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.