Retraites : François Hollande déplore une réforme "largement improvisée"

Retraites : François Hollande déplore une réforme "largement improvisée"
François Hollande, le 11 février 2020, à Paris

, publié le jeudi 20 février 2020 à 12h12

L'ancien président de la République estime que le projet du gouvernement présente un défaut de "conception, de construction, et d'information".

Alors que les débats dans l'hémicycle au sujet de la réforme des retraites connaissent des débuts laborieux, François Hollande a déploré un texte "mal préparé", qui fait face aujourd'hui à la stratégie d'obstruction de l'opposition. A l'antenne de LCI, l'ex-chef de l'Etat a critiqué une réforme mal ficelée, dès les premiers jours.

"Je ne parle pas du contenu, mais elle a été largement précipitée, largement improvisée", a t-il commenté, évoquant deux ans de préparation avec des "partenaires sociaux qui n'avaient même pas de texte".

"Rien ne presse!"

"Il aurait mieux valu prendre le temps du débat préalable, avec un texte et le souci de donner des chiffres, et ne pas avoir un débat parlementaire, en plus en même temps des élections municipales. Tout cela me paraît mal conçu, mal préparé, avec un risque que ça se termine pas forcément bien", a t-il abondé, ce jeudi 20 février.



Selon l'ancien patron de l'exécutif, "il n'y a pas une urgence particulière" à mener la réforme.

""Rien ne presse aujourd'hui. Qu'on laisse le Parlement aller au bout du débat! S'il y avait urgence, il fallait le faire au début du quinquennat!", estime t-il.  "J'ai fait une réforme des retraites. Fallait-il tout changer? Non", a t-il commenté, évoquant les défauts "de conception, de construction, et d'information" d'une "réforme brutale". "Beaucoup de Français ne savent pas quelle sera la valeur du point, de la retraite dont ils pourront disposer. Ce sont des informations essentielles !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.