Retraites: "de l'espace pour discuter des modalités" de la réforme, selon Borne

Retraites: "de l'espace pour discuter des modalités" de la réforme, selon Borne
La ministre de la Transition Ecologique Elisabeth Borne le 15 octobre 2019

, publié le jeudi 05 décembre 2019 à 18h42

Il reste "un espace pour discuter des modalités de mise en oeuvre" de la réforme des retraites, pour notamment "trouver le bon rythme" de la transition vers le nouveau régime, a affirmé jeudi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

"Il y a une grève qui commence, ça montre que les salariés --et c'est leur droit-- expriment leur inquiétude, mais sur un projet dont les caractéristiques précises n'ont pas encore été données", a noté Elisabeth Borne lors d'une visite à la cellule de crise au siège de la RATP, à Paris.

"Honnêtement, moi je ne me mets pas dans l'idée qu'on s'installe dans un conflit long", a-t-elle ajouté: "La concertation (...) n'est pas terminée" avec les partenaires sociaux "pour trouver les bonnes modalités de mise en oeuvre de la réforme", selon elle.

"Le gouvernement est déterminé, évidemment, à mettre en oeuvre la réforme", a-t-elle prévenu.

"Par contre, on est ouvert à une discussion sur les modalités de mise en oeuvre, notamment sur le rythme des transitions" des régimes spéciaux de retraite au nouveau régime général, a-t-elle ajouté, au premier jour d'une grève très suivie dans les transports publics.

"C'est quelque chose de très important de trouver le bon rythme", a souligné Mme Borne.

"On a des agents, ici à la RATP, à la SNCF, qui ont un contrat social avec leur entreprise, et il ne s'agit pas de changer brutalement", a-t-elle ajouté.

"Aujourd'hui, le contenu précis de la réforme n'a pas été annoncé, ça sera ce que fera le Premier ministre dans les prochains jours, après le bilan que fera (le haut-commissaire aux Retraites) Jean-Paul Delevoye en début de semaine", a encore relevé Mme Borne.

Edouard Philippe doit annoncer "en milieu de semaine prochaine l'architecture générale de la réforme" des retraites, a ensuite précisé l'Elysée.

"La stratégie du gouvernement, c'est de construire cette réforme avec les syndicats", a assuré le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, plus tard dans la journée au siège de la SNCF à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Il a estimé avoir "des discussions extrêmement concrètes sur la population à qui s'applique la réforme, sur le niveau des pensions, sur les différentes garanties que nous pouvons inscrire dans la loi, sur la participation des entreprises --notamment la SNCF et la RATP-- au système de retraite". 

"J'ai eu l'occasion d'échanger avec les syndicats cet après-midi, nous avons parlé de l'hypothèse de se voir ce week-end pour continuer à avancer de façon très concrète sur ces sujets", a-t-il ajouté devant des journalistes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.