Retraites : Bruno Retailleau veut repousser l'âge légal à 65 ans

Retraites : Bruno Retailleau veut repousser l'âge légal à 65 ans
Bruno Retailleau, le 5 février 2019, à Paris

publié le mardi 07 mai 2019 à 10h25

Le président du groupe Les Républicains au Sénat estime qu'augmenter de trois ans l'âge minimal de départ à la retraite à taux plein est la seule manière de "sauver le modèle social".

"Je ne vois pas d'autre moyen". Bruno Retailleau a défendu la piste d'une hausse de l'âge légal de départ à la retraite, actuellement fixé à 62 ans. "Je propose que l'âge du départ légal soit 65 ans, sinon, vous appauvrissez les retraités", a fait valoir mardi 7 mai le sénateur de Vendée, pour qui cette solution vise à  "favoriser ceux qui ont travaillé dur". "Si vous voulez augmenter les petites retraites, il faut trouver de la ressource", a t-il noté, sur le plateau de RMC-BFM TV .



Le chef de file LR égratigne au passage la politique d'Emmanuel Macron, qui selon lui ne "donne pas de résultats". Il y a deux ans la France allait mal, est-ce qu'elle va mieux depuis? Non. Sa politique a été ressentie comme très injuste", estime t-il.


Dans le cadre de ses annonces sur la baisse de l'impôt sur le revenu, le chef de l'Etat avait évoqué l'allongement de la durée de cotisation pour le départ en retraite comme source de financement. Le président de la République avait par ailleurs rejeté l'hypothèse d'une hausse de l'âge légal, qualifiant cette solution "d'hypocrite". "Est-ce qu'il faut reculer l'âge légal ? Je ne crois pas, pour deux raisons. La première, c'est que je me suis engagé à ne pas le faire. La deuxième raison, c'est que tant qu'on n'a pas réglé le problème du chômage dans notre pays, franchement, ce serait assez hypocrite de décaler l'âge légal", avait déclaré Emmanuel Macron lors de son "grand oral" face à la presse, jeudi 25 avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.