Retour de Saad Hariri à Beyrouth : "Le Hezbollah n'est pas en situation de fragilité, c'est le Liban qui est fragilisé"

Retour de Saad Hariri à Beyrouth : "Le Hezbollah n'est pas en situation de fragilité, c'est le Liban qui est fragilisé"©THOMAS SAMSON / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 21 novembre 2017 à 14h34

"L'urgence était de parvenir à extraire le Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri", du "piège saoudien", a expliqué, dimanche 19 novembre sur franceinfo, David Rigoulet-Roze, chercheur attaché à l'Institut français d'analyses stratégiques (Ifas) et rédacteur de la revue Orient Stratégiques. Il évoque à cet égard une étape "indispensable".

Saad #Hariri accueilli chaleureusement par Emmanuel #Macron à l'Elysée. Une étape pour faire baisser les tensions avant un retour au Liban prévu mercredi. @IsaLabeyrie @franceinfo pic.twitter.com/gQTQ5aatcj

- Gilles Gallinaro (@GallinaroG) 18 novembre 2017

Après avoir été reçu à Paris, samedi, par Emmanuel Macron, Saad Hariri, le Premier ministre libanais, démissionnaire, doit quitter la capitale française pour être mercredi…

Lire la suite sur Franceinfo

 
2 commentaires - Retour de Saad Hariri à Beyrouth : "Le Hezbollah n'est pas en situation de fragilité, c'est le Liban qui est fragilisé"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]