Restructuration de Presstalis : les journaux vont passer à la caisse

Restructuration de Presstalis : les journaux vont passer à la caisse

Au siège social parisien de Presstalis (ex-NMPP), en 2012.

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 17h37

Le sauvetage à grands frais de Presstalis commence. En très grande difficulté économique, le principal distributeur de la presse française, qui achemine les quotidiens nationaux et 75% des magazines dans les kiosques, est à la veille d'une restructuration importante. Toujours en négociation entre l'entreprise elle-même, les représentants des éditeurs et l'Etat, cette transformation promet d'avoir un coût non négligeable. Pour la financer, une première mesure, radicale, a été décidée par le Conseil supérieur des messageries de presse (CSMP), qui supervise la filière.

Pendant quatre ans et demi, jusqu'au 30 juin 2022, un prélèvement mensuel de 2,25% sur les ventes de magazines et journaux sera imposé à tous les éditeurs-actionnaires de la coopérative qu'est Presstalis…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Restructuration de Presstalis : les journaux vont passer à la caisse
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]