Rentrée : "On fournirait des ordinateurs mais pas de masques? Cela n'a pas de sens", estime François Hollande

Rentrée : "On fournirait des ordinateurs mais pas de masques? Cela n'a pas de sens", estime François Hollande
François Hollande, le 11 février 2020, à Paris
A lire aussi

, publié le dimanche 30 août 2020 à 21h10

A quelques heures de la rentrée scolaire, l'ancien chef de l'Etat a évoqué la crise sanitaire du Covid-19  en France, estimant que "le masque, aujourd'hui, est la réponse".

Pendant que des millions d'enfants préparent leur retour vers le chemin de l'école, l'ancien président de la République a appelé à la distribution massive de masques aux élèves et professeurs. "Il faut faire preuve de cohésion. Le masque aujourd'hui est la réponse", a commenté François Hollande sur France 2, dimanche 30 août. "Si on veut vivre à peu près normalement, il va falloir vivre masqués", a t-il ajouté, dans la lignée d'Emmanuel Macron qui avait qualifié cette mesure de "contrainte raisonnable". François Hollande réclame ainsi le "masque partout, pour tous", "si on veut éviter le confinement qui est la contrainte absolue.

Interrogé sur la question de la gratuité des masques, François Hollande a d'abord tempéré sa réponse, affirmant que "c'est toujours facile de dire ce que j'aurais pu faire".



Il a néanmoins pris position : "Le masque doit être gratuit , pour tous, et fourni par l'Education nationale", a t-il déclaré, évoquant les distributions de matériel informatique dans les établissements scolaires, pour lutter contre le décrochage. "On fournirait des ordinateurs mais pas de masques? Tout cela n'a pas de sens", a t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.