Remaniement : quand Laurent Wauquiez envoie un SMS à la mauvaise personne

Remaniement : quand Laurent Wauquiez envoie un SMS à la mauvaise personne
Laurent Wauquiez le 9 octobre 2018.

publié le vendredi 12 octobre 2018 à 20h15

Selon L'Express, le président des Républicains (LR) a expliqué par texto à ses troupes qu'il fallait incriminer Valérie Pécresse en cas de nomination du vice-président LR de la région Île-de-France, Frédéric Péchenard, à l'Intérieur. Mais il aurait envoyé le message à ce dernier...

Le remaniement se fait attendre depuis la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et les spéculations se multiplient, notamment pour savoir qui prendra la tête de la place Beauveau.

Selon l'une des rumeurs les plus persistantes, le ministère de l'Intérieur pourrait être dirigé par le duo Christophe Castaner, actuel secrétaire général de La République en marche et proche du président Emmanuel Macron, et l'ancien patron de la police nationale Frédéric Péchenard.



Une nomination qui pourrait porter un coup aux Républicains (LR). Ce proche de Nicolas Sarkozy est en effet le vice-président LR, chargé de la sécurité, de la région Île-de-France. Selon une information de L'Express, confirmée par Le Figaro, le président de LR Laurent Wauquiez est d'ores et déjà en train de préparer des éléments de langage en cas de nomination.



Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes aurait rédigé un SMS à l'attention de ses proches expliquant qu'il fallait cibler Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France qui affiche une ligne concurrente. "Il faudra alimenter sur le thème un VP (vice-président, ndlr) de Pécresse, pour que ce soit sur elle (que rejaillissent les critiques)", aurait-il ainsi écrit. Seul problème : il l'aurait également envoyé à Frédéric Péchenard.

Une erreur qui "a particulièrement amusé l'entourage de Valérie Pécresse, où le SMS a largement circulé ces derniers jours", selon Le Figaro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.