Remaniement : entré au gouvernement, Olivier Dussopt est "automatiquement" exclu du PS

Remaniement : entré au gouvernement, Olivier Dussopt est "automatiquement" exclu du PS
Olivier Dussopt à Paris, le 20 novembre 2013.

Orange avec AFP, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 20h20

Nommé secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique auprès du ministre des Comptes publics, le député socialiste Olivier Dussopt est "automatiquement" exclu du Parti socialiste, a annoncé vendredi 24 novembre le coordinateur du PS, Rachid Temal.

"Remaniement ministériel : Olivier Dussopt n'est plus membre du Parti socialiste. #Cohérence Politique", avait écrit sur Twitter M.

Temal, quelques minutes après l'annonce de la nomination du socialiste au gouvernement. Contacté par Europe 1, le coordinateur du PS a confirmé : "C'est un acte. C'est automatique. Il n'est plus membre de l'opposition. Il a fait le choix de sortir du PS.


Olivier Faure, le président du groupe parlementaire Nouvelle gauche, auquel est affilié M. Dussopt, a affiché son indifférence. " On fait comme avant. Ce n'est pas un débauchage individuel -pratique du vieux monde- qui va nous faire changer d'avis sur une politique qui ne sera, hélas, pas infléchie ni même corrigée," a-t-il confié à Europe 1.

Agé de 39 ans, Olivier Dussopt est député de l'Ardèche et à la tête de l'Association des petites villes de France depuis 2014. Son arrivée au gouvernement constitue une prise de choix à gauche pour M. Macron, et lui donne l'occasion de se rapprocher des élus locaux sur fond de mécontentement face à la politique du gouvernement.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
40 commentaires - Remaniement : entré au gouvernement, Olivier Dussopt est "automatiquement" exclu du PS
  • Pourquoi le PS inspire-t-il désormais tant d'antipathie? Pourquoi ses dirigeants d'avant l'effondrement nous paraissent-ils désormais si dérisoires? Pourquoi avons-nous envie de rire quand nous entendons les hiérarques du PS parler de leur futur congrès?

    La seule chose que nous savons c'est que nous compatissons avec beaucoup d'adhérents ou militants du PS qui ont cru dans ce parti, ont cotisé et souvent donné de leur temps et qui aujourdhui prennent conscience qu'on les a roulé dans la farine.

  • Entre ses convictions et un secrétariat d'état,il a fait le choix de sa carrière. Les petites villes de France , il s'en moque.

  • il ferai pas mal sur l'obelisque pour indiquer le sens du vent

  • Il a raison, car le PS ne représente plus rien.

  • Cela est encore un bel exemple d'élus sans convictions qui pensent uniquement à leurs ambition et promotion individuelles.
    Berkkkk,