Reliquaire d'Anne de Bretagne volé : pourquoi le cœur des souverains était-il conservé ?

Reliquaire d'Anne de Bretagne volé : pourquoi le cœur des souverains était-il conservé ?

Le reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne, ancienne reine de France, exposé à Blois en mars 2014.

A lire aussi

Libération, publié le lundi 16 avril 2018 à 18h31

Le vol de l'écrin, d'une valeur inestimable, a laissé nombre de Bretons éplorés. Le reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne a été dérobé ce week-end au musée Dobrée de Nantes (Loire-Atlantique), ville natale de la reine de France. La pièce, réalisée en 1514 par un orfèvre anonyme de la cour de Blois, était visible du public dans le cadre d'une exposition. À la mort de la reine, en 1514, son cœur fut placé dans cette boîte ovale en or et déposé au couvent des Carmes, à Nantes, dans le tombeau de ses parents. Son corps fut en revanche enterré à Saint-Denis, lieu de rassemblement des sépultures royales. Avant Anne de Bretagne, de nombreux souverains ont reçu des sépultures multiples.

Cette pratique d'inhumation séparée du cœur, ancienne, se développe dans le…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.