Régionales: "Nos électeurs ne se sont pas déplacés, j'appelle au sursaut" (Le Pen)

Régionales: "Nos électeurs ne se sont pas déplacés, j'appelle au sursaut" (Le Pen)
Marine Le Pen le 20 juin 2021 à Hénin-Beaumont
A lire aussi

publié le dimanche 20 juin 2021 à 22h11

Marine Le Pen a reconnu dimanche que ses électeurs "ne se sont pas déplacés" lors du premier tour des régionales dont les résultats sont loin des espérances pour le Rassemblement national et a appelé "au sursaut" pour le second tour.

La cheffe du Rassemblement national invite ses électeurs "à ne pas se laisser influencer par les résultats du premier tour et à mobiliser leurs efforts pour arracher les victoires dont la France a besoin". 

Les résultats du premier tour des régionales ont déjoué la plupart des sondages qui prédisaient une forte poussée du RN, finalement contenue puisque le parti de Marine Le Pen, qui enregistre 9 points de moins qu'en 2015, ne semble être nulle part en position de l'emporter.

La candidate à la présidentielle a exhorté ses électeurs à aller voter: "prendre cinq minutes de votre temps pour faire entendre la voix du peuple, ce peuple qui souffre, qui aspire au renouveau"."Après avoir subi des mois de restriction de vos libertés, je vous appelle à déconfiner vos idées et à redresser le résultat de ce premier tour", a insisté Mme Le Pen.

Pour Jordan Bardella, candidat RN à la Région Ile-de-France, "c'est difficile de tirer des enseignements" sur les résultats "quand deux électeurs sur trois" sont restés chez eux, sur le plateau de France 2. 

"On a le droit d'être en colère, on a le droit de râler, mais on ne changera pas la politique dans notre pays sans remplacer les politiques qui sont au pouvoir", a estimé M. Bardella, arrivé derrière Valérie Pécresse (ex-LR), selon les premières estimations des instituts de sondage. 

Il aussi appelé ses électeurs "à se déplacer massivement" dimanche prochain pour le second tour des régionales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.