Régionales : le second tour pourrait ne pas être suffisant pour obtenir une majorité absolue partout

Régionales : le second tour pourrait ne pas être suffisant pour obtenir une majorité absolue partout©Panoramic

publié le jeudi 10 juin 2021 à 21h10

20 Minutes met en avant le problème qui pourrait découler des résultats des élections dans certaines régions françaises. Plusieurs sondages affirment que la liste en tête au second tour ne disposerait pas immédiatement d'une majorité absolue.

Les élections régionales approchent (20 et 27 juin) et elles pourraient réserver de grosses surprises au terme du scrutin. Selon les informations de 20 Minutes, un scénario existe à certains endroits, dans lequel la liste gagnante au second tour ne dispose finalement pas d'une majorité absolue pour pouvoir diriger la région.



Le média en ligne rappelle qu'arriver en tête du second tour d'une élection régionale n'est pas toujours suffisant. Depuis 2004, si une liste arrive en tête, elle décroche alors une prime de 25% des sièges au conseil régional. Le reste étant réparti parmi les autres listes ayant récolté au minimum 5% des suffrages.

Pour s'assurer d'avoir la majorité absolue, le vainqueur du scrutin doit donc espérer avoir au moins 33% des voix. Et comme le souligne 20 Minutes, il serait possible d'assister à une sorte de troisième tour cette année.

Comment faire en l'absence de majorité absolue ?

Si la liste en tête au second tour ne parvient pas à obtenir une majorité absolue, elle va devoir composer autrement pour imposer ses idées au niveau régional. La possibilité d'une union avec d'autres forces politiques pourrait être envisagée. 20 Minutes souligne également que la liste gagnante peut décider aussi de recruter individuellement des personnes parmi les partis battus. La troisième possibilité reviendrait à diriger la région sans majorité absolue mais en négociant chaque décision au cas par cas avec toutes les entités politiques élues.

Ce type de scénario s'est déjà produit par le passé, notamment en 1986 en Provence-Alpes-Côte-d'Azur où c'était finalement Jean-Claude Gaudin qui était ressorti vainqueur. En 2021, selon des sondages cités par 20 Minutes, plusieurs régions pourraient ne pas voir de majorité absolue au terme du second tour. Il s'agit de la Bourgogne-Franche-Comté, du Centre, du Grand-Est et des Pays-de-la-Loire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.