Régionales : le RN fait moins bien que prévu, Marine Le Pen appelle à "un sursaut"

Régionales : le RN fait moins bien que prévu, Marine Le Pen appelle à "un sursaut"
Marine Le Pen à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), le 8 juin 2021.

publié le dimanche 20 juin 2021 à 21h28

Avec des résultats moins bons qu'attendus, la présidente du Rassemblement national a déploré que les électeurs ne se soient pas ou peu déplacés pour le premier tour des élections régionales.

Annoncé vainqueur ou en tête dans bon nombre de régions au premier tour des élections, le Rassemblement national a finalement fait moins bien que prévu dimanche 20 juin. Un mauvais score à mettre sur le compte de l'abstention record, selon Marine Le Pen. 



"Comment expliquer le désamour des Français pour ce scrutin local ? Comme républicaine, je ne peux que regretter ce désastre civique (...) qui donne une vision trompeuse de la réalité électorale", a déploré dimanche soir la présidente du RN. 

"La distorsion entre les intentions de vote des sondages et la réalité n'a qu'une seule explication : nos électeurs ne sont pas déplacés. C'est pour cela que je les appelle au sursaut (...) Si vous voulez que les choses changent, vous devez voter", a martelé la députée du Pas-de-Calais.

Marine Le Pen a ainsi invité ses électeurs "à ne pas se laisser influencer par les résultats du premier tour et à mobiliser leurs efforts pour arracher les victoires dont la France a besoin". "En s'abstenant massivement les électeurs ont pour l'instant laissé la main aux sortants qui ne se maintiennent et ne font illusion que par leur clientèle", a-t-elle estimé. "Après avoir subi des mois de restriction de vos libertés, je vous appelle à déconfiner vos idées et à redresser le résultat de ce premier tour", a-t-elle insisté.

"J'en appelle à une mobilisation exceptionnelle de l'ensemble de nos électeurs pour combattre le système Bertrand-Macron", a de son côté lancé Sébastien Chenu, candidat RN des Hauts-de-France, arrivé loin derrière le président sortant Xavier Bertrand (ex-LR). "J'en appelle au peuple des Hauts-de-France, aux ruraux, aux ouvriers, aux employés, aux jeunes, aux commerçants, aux soignants, vous qui êtes oubliés,  méprisés, je vous demande de venir voter dimanche prochain", a-t-il poursuivi. 

"Dimanche prochain, tout ne dépend que de vous", a également lancé Thierry Mariani, candidat RN en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, donné contre toute attente au coude-à-coude avec le candidat LR Renaud Muselier au premier tour des régionales. "Si à nouveau vous n'allez pas voter dimanche (prochain) alors rien ne changera dans notre région, rien ne changera dans votre vie", a ajouté la tête de liste depuis Le Pontet (Vaucluse).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.