Régionales : Jordan Bardella sera le candidat du Rassemblement national en Île-de-France

Régionales : Jordan Bardella sera le candidat du Rassemblement national en Île-de-France
Jordan Bardella, le 16 janvier 2020 au siège du Rassemblement national à Nanterre.

, publié le lundi 01 mars 2021 à 08h56

Candidat aux élections régionales en Île-de-France, le numéro 2 du RN affrontera la présidente de région sortante Valérie Pécresse, Julien Bayou pour EELV, Audrey Pulvar pour le Parti socialiste et Laurent Saint-Martin pour la liste La République En Marche.

Candidate pour la présidentielle de 2022, Marine Le Pen doit avant cela préparer les élections régionales du mois de juin. Depuis plusieurs semaines, le Rassemblement national investit ses candidats : l'ancien député Les Républicains et eurodéputé RN Jean-Paul Garraud en Occitanie, l'ancien militant de Debout la France, le parti de l'ex-allié Nicolas Dupont-Aignan, Laurent Jacobelli dans le Grand Est et sans doute l'ex-ministre sarkozyste Thierry Mariani en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Dernier en date : Jordan Bardella en Île-de-France, ainsi qu'il l'a confirmé lundi 1er mars sur RTL.




"Oui je serai candidat à ces élections régionales, l'Île-de-France c'est ma région", a confié le numéro deux du RN, expliquant avoir "grandi dans une cité HLM en Seine-Saint-Denis". "Les problèmes que j'ai rencontrés très jeune en Seine-Saint-Denis, on les rencontre aujourd'hui dans tout le pays", estime-t-il, comme "l'ultra-violence" et les affrontements entre adolescents qui ont fait trois morts ces derniers jours, ou encore l'assassinat de Samuel Paty en octobre dernier et les polémiques à Trappes le mois dernier. 

"C'est un défi, avec l'ambition de porter le RN le plus haut possible", a assuré l'eurodéputé, déjà tête de liste aux élections européennes de 2019, alors que le parti de Marine Le Pen est loin d'être populaire dans les urnes en Île-de-France. "Au-delà de l'enjeu électoral, il y a un enjeu éminemment symbolique. Nous sommes à un an de la présidentielle, et l'Île-de-France est le symbole de cette ultra-violence qui gangrène le pays", a-t-il insisté. "Nous allons travailler avec des gens du Rassemblement national, mais nous irons au-delà. Beaucoup de gens de la société civile, mais aussi des gens de Debout la France", a-t-il par ailleurs précisé. 

Jordan Bardella affrontera ainsi la présidente de région sortante Valérie Pécresse, Julien Bayou pour EELV, Audrey Pulvar pour le Parti socialiste et Laurent Saint-Martin pour la liste La République En Marche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.