Régionales et départementales : les municipalités peinent à trouver des assesseurs

Régionales et départementales : les municipalités peinent à trouver des assesseurs©Panoramic (photo d'illustration)

publié le vendredi 28 mai 2021 à 20h10

BFMTV rapporte qu'à l'approche des élections régionales et départementales, de nombreuses communes sont en manque d'assesseurs. Elles tentent par tous les moyens de convaincre des volontaires.

L'inquiétude grandit alors que les jours sont comptés avant le début des élections régionales et départementales. Prévues les 20 et 27 juin prochains, elles doivent se tenir mais font face à un sérieux problème, selon BFMTV : plusieurs municipalités manquent d'assesseurs pour organiser le scrutin.


En ces temps de crise sanitaire, la mise en place d'un tel dispositif devient de plus en plus compliquée. Secrétaire général de l'Association des maires de France (AMF), le maire UDI de Sceaux (Hauts-de-Seine) Philippe Laurent explique au Parisien qu'il est nécessaire "que les assesseurs comme les présidents de bureau soient vaccinés. La simultanéité des deux scrutins oblige aussi à doubler les effectifs". Il souligne également que la mutualisation des bureaux a été refusée par l'État car cela "porterait préjudice à la transparence des élections".

Comment donner envie de devenir assesseur ?

Pour tenter de convaincre des citoyens d'endosser le rôle d'assesseur le temps du scrutin, les communes n'hésitent pas à en faire la demande publiquement. En Dordogne, la municipalité de Périgueux a pris les devants et lancé sur Facebook, il y a plusieurs semaines, une campagne pour appeler à devenir assesseur.

Certaines villes choisissent, elles, de mettre la main à la poche pour réussir à trouver des volontaires. Dans le Bas-Rhin, à Fegersheim, 4 000 lettres ont été envoyées aux personnes inscrites sur les listes électorales, pour un coût de 5 000 euros. Une stratégie efficace selon le maire Thierry Schaal. "On a eu 17 retours, ce qui nous permet de remplir les 101 créneaux", confie-t-il à BFMTV.

Enfin, d'autres communes ont opté pour un parti-pris assez original. Elles cherchent à inciter les habitants à se déplacer pour venir aider à la bonne tenue de ces scrutins à travers différents cadeaux. La mairie de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a tranché : tous les assesseurs toucheront 200 euros à chaque tour des élections.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.