Régionales en Paca : Thierry Mariani dénonce des "alliances contre-nature"

Régionales en Paca : Thierry Mariani dénonce des "alliances contre-nature"
Le candidat du RN en Paca Thierry Mariani, le 2 juin 2021 au Grau-du-Roi (Gard).

publié le mardi 22 juin 2021 à 11h20

Malgré le retrait du candidat de la liste de rassemblement de la gauche Jean-Laurent Félizia, le candidat du Rassemblement national "croit plus que jamais" à sa victoire au deuxième tour des élections régionales. 

Alors que les sondages le donnaient loin devant au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Thierry Mariani est finalement arrivé premier mais au coude-à-coude avec le président sortant Renaud Muselier. Une courte avance largement remise en cause par le renoncement du chef de file écologiste de l'union de la gauche Jean-Laurent Félizia, qui a retiré lundi 21 juin sa liste "pour battre Mariani et sa triste cohorte", laissant Renaud Muselier et Thierry Mariani s'affronter pour la victoire au second tour des régionales. Pour autant, ce dernier "croi(t) plus que jamais" à sa victoire". 



"Des centaines de milliers d'habitants de cette région ne se sont pas déplacés", a souligné l'ex-LR mardi matin sur RTL, avant de critiquer son adversaire. "Renaud Muselier est allé chercher le soutien de monsieur Macron. Il est allé chercher et a obtenu le soutien du Parti socialiste du Parti communiste, de ces écologistes qui, on le voit dans les mairies, refusent les sapins de Noël, les crèches et le Tour de France. On a le candidat désormais qui représente à la fois Macron, les Républicains, Agir, le MoDem, le PS et le PC", a fustigé l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. 

"Donc quand on me dit (que Renaud Muselier est) le candidat du front républicain, est-ce que vous croyez que c'est très républicain de vouloir faire des alliances contre-nature pour empêcher les électeurs de s'exprimer?", a-t-il ajouté. 




Thierry Mariani a de son côté assuré qu'il ne fera "aucune compromission avec (ses) adversaires" en cas de victoire. "S'il est élu, Renaud Muselier appliquera le programme de qui?", s'est-il interrogé. "Moi, je ne ferai aucune compromission avec mes adversaires. (...) Je ne vais pas chercher les socialistes, les communistes, les écolo dingos. Je suis le seul à proposer une autre politique, sans compromission ni arrangement", a-t-il martelé. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.