Régionales en Île-de-France : quand Marlène Schiappa ambiance le meeting de la tête de liste LREM

Régionales en Île-de-France : quand Marlène Schiappa ambiance le meeting de la tête de liste LREM©Panoramic (photo d'illustration)

publié le dimanche 13 juin 2021 à 11h41

Samedi 12 juin, au Parc floral de Paris, s'est tenu un grand meeting de la tête de liste LREM aux élections régionales en Île-de-France, Laurent Saint-Martin. Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, a mis l'ambiance, rapportent le Huffington Post, La Dépêche et LCI.

Si l'Euro 2021 de football vient de débuter, d'autres festivités avaient également lieu en ce week-end ensoleillé.

Samedi 12 juin, la tête de liste LREM en Île-de-France pour les élections régionales, Laurent Saint-Martin, organisait un grand meeting au Parc floral, dans le 12e arrondissement de Paris. Mais finalement, l'attention n'était pas réellement sur le candidat, car c'est bel et bien Marlène Schiappa qui a fait le "show", non sans faire tiquer les internautes. Telle une chauffeuse de salle ou "ambianceuse", la ministre déléguée à la Citoyenneté a décidé de prendre le micro et les choses en main. "Quand le parc floral se met à chanter, c'est l'Île-de-France qui va s'ambiancer", a-t-elle lancé, en rythme, relate Le Huffington Post.



"Votez Laurent, votez Laurent !"

Dans la foule, il y avait des centaines de militants, mais aussi une dizaine de membres du gouvernement, détaille La Dépêche : Jean-Michel Blanquer, Élisabeth Borne, Gabriel Attal, Emmanuelle Wargon, Amélie de Montchalin, entre autres. Cette véritable armada ministérielle a pu observer Marlène Schiappa continuer de chanter et de scander : "Votez Laurent, votez Laurent !" ou encore "la surprise de juin ? C'est Laurent Saint-Martin". Si elle a également demandé à la foule "d'envoyer une minute d'énergie très positive à Emmanuel Macron", comme l'écrit LCI, les images de la scène n'ont pas manqué de faire réagir, notamment sur les réseaux sociaux. Entre le rire et un sentiment de malaise... "Et maintenant tu comprends pourquoi ça fait 30 ans que la France perd l'Eurovision", ironisait un internaute, quand un autre imaginait déjà la reconversion de la ministre dans l'événementiel : "Entreprises sérieuses et compétentes s'abstenir."

Pour rappel, à une semaine du scrutin du premier tour, le 20 juin, la liste LREM est en difficulté dans les sondages, précise France 3 Régions. Elle est donnée en quatrième position, derrière Valérie Pécresse (Libres !), Jordan Bardella (RN) et Julien Bayou (EELV) avec 11%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.