Politique

Réforme des retraites : le Rassemblement national dépose une proposition de loi pour “empêcher la retraite à 64 ans”

Alors que le référendum d'initiative partagée (RIP) porté par la gauche s’est vu être refusé, le Rassemblement national a déposé, mercredi 3 mai, une proposition de loi pour “empêcher la retraite à 64 ans”.

Le Rassemblement national n’a pas dit son dernier mot. Alors que la gauche a vu sa deuxième demande de référendum d'initiative partagée (RIP) être refusée par le Conseil constitutionnel, le parti mené par Marine Le Pen a décidé de riposter. Les députés du RN ont décidé, mercredi 3 mai, de déposer une proposition de loi pour “empêcher la retraite à 64 ans”, partage le groupe dans un communiqué relayé par Le Point.

Ils proposent d'“instaurer un âge de départ minimum à 60 ans pour les Français ayant travaillé avant 20 ans, et progressivement jusqu'à 62 ans”, partagent-ils dans leur communiqué.

Une réforme “ injuste, inutile et imposée par Emmanuel Macron

La proposition de loi “prévoit également une durée de cotisation comprise entre 40 et 42 annuités en fonction de l'âge d'entrée sur le marché du travail, contre les 43 annuités imposées par la loi Borne-Macron”.

Les députés RN affirment que “seuls le vote des parlementaires et le bulletin de vote permettront aux Français de revenir sur cette réforme injuste, inutile et imposée par Emmanuel Macron, après que la demande de RIP portée par la gauche a à nouveau été rejetée. Ce texte servira également de base à la proposition de loi du groupe LIOT, présentée le 8 juin prochain aux parlementaires, pour abroger la réforme des retraites.

Cette proposition de loi sera soumise au vote du Parlement ou à référendum lorsque Marine Le Pen sera élue présidente de la République”, conclut le Rassemblement national dans son communiqué.

publié le 4 mai à 08h35, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux