Réforme des retraites : Agnès Buzyn annonce une "consultation citoyenne"

Réforme des retraites : Agnès Buzyn annonce une "consultation citoyenne"
Agnès Buzyn en juillet 2019 à la sortie du conseil des ministres.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 21 août 2019 à 10h22

La rentrée s'annonce chargée pour l'exécutif. Pour faire passer ses réformes les plus délicates, le gouvernement mise sur la concertation et le débat public.

Outre les discussions prévues avec les partenaires sociaux prévues les 5 et 6 septembre, la ministre de la Santé Agnès Buzyn confirme ce mercredi sur BFMTV qu'une consultation citoyenne aurait lieu à propos de la réforme des retraites. "Il faut que les gens puissent réagir", affirme-t-elle, tout en indiquant que les modalités de la consultation n'étaient pas encore définies : "Tout cela va être mis sur la table au mois de septembre". 



Déjà des appels à la mobilisation

Selon RTL, des débats publics sont prévus sur le modèle de celui lancé à la suite de la crise des gilets jaunes. "Ce sera probablement moins lourd que le Grand débat", nuance Agnès Buzyn. "Le Grand débat a quand même mobilisé énormément de monde et énormément de financements. Là, c'est quelque chose qui est quand même plus technique". Mais le message est clair : face à une réforme potentiellement explosive, le gouvernement entend prendre son temps. 

Une première consultation citoyenne avait déjà eu lieu il y a un an sur le thème de la réforme des retraites : des ateliers avaient été organisés dans toute la France. Un "avis citoyen" avait été transmis à l'époque au haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. 

La réforme, présentée le 18 juillet dernier, prévoit de mettre fin aux 42 régimes spécifiques pour un futur "système universel", a provoqué la colère des syndicats. Force ouvrière et la CGT appellent respectivement à la mobilisation les 21 et 24 septembre prochains. Avant eux, le 16 septembre, le Conseil national des barreaux appelle tous les avocats à une "manifestation nationale à Paris". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.