Réforme de la SNCF : Edouard Philippe rappelle la "détermination" du gouvernement

Réforme de la SNCF : Edouard Philippe rappelle la "détermination" du gouvernement
Edouard Philippe, à Matignon, le 4 avril 2018.

Orange avec AFP, publié le samedi 07 avril 2018 à 21h47

Le chef du gouvernement se montre inflexible face aux menaces des syndicats de durcir le mouvement.

Un TGV et un Intercités sur cinq, un TER et un Transilien sur trois rouleront dimanche, selon les prévisions annoncées samedi par la SNCF pour le troisième jour de grève contre la réforme ferroviaire.

"J'entends la détermination de certaines organisation syndicales, mais qu'ils entendent bien la mienne aussi", souligne dans Le Parisien le Premier ministre Edouard Philippe, alors que la grève doit durer jusqu'à mardi 10 avril.



"Je ne marche pas au rapport de force"

"Je reçois des messages de Français qui soutiennent le gouvernement, en disant qu'il faut aller jusqu'au bout", confie le Premier ministre qui reconnaît "le caractère très pénible pour les usagers qui ont besoin du train pour se déplacer".



Edouard Philippe estime que la réforme de la SNCF est "un sujet sensible" et que "tous les Français le savent". "Il y a urgence, il faut avancer et tout le monde doit savoir notre détermination à aller au bout", martèle le Premier ministre.

"Je ne marche pas au rapport de force. Pour un gouvernement, dialoguer ne veut pas dire renoncer", souligne encore le chef du gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.