Quand Pôle emploi propose un travail au conseiller du Premier ministre

Quand Pôle emploi propose un travail au conseiller du Premier ministre
Gilles Boyer occupe pourtant le très officiel poste de conseiller du Premier ministre.
A lire aussi

, publié le mercredi 01 novembre 2017 à 17h15

POLITIQUE - Gilles Boyer a eu la surprise de recevoir par e-mail une offre d'emploi pour un poste de magasinier.

Gilles Boyer, proche d'Alain Juppé et conseiller du Premier ministre Edouard Philippe, est connu sur Twitter pour son goût des bons mots et son humour.

Ce dernier s'est ainsi amusé sur le réseau social de recevoir sur sa boîte mail privée une offre de travail de la part de Pôle emploi, mardi 31 octobre.

Sur une capture d'écran publiée sur son compte Twitter, on apprend que l'agence lui a proposé un poste de magasinier en CDI aux 35 heures.



CONSEILLER D'ÉDOUARD PHILIPPE

"Il faut qu'on parle Pôle emploi", a commenté Gilles Boyer. Car si l'ex-directeur de campagne d'Alain Juppé pour la primaire de la droite n'est pas parvenu à se faire élire dans la huitième circonscription des Hauts de Seine aux dernières législatives, il n'est pas pour autant au chômage puisqu'il officie désormais à Matignon.

L'erreur de Pôle emploi semble avoir cependant bien inspiré Gilles Boyer, qui ne se prive pas d'ironiser sur les déboires de son ancien parti Les Républicains, notamment à l'occasion du psychodrame de l'exclusion des pro-Macron.

Il a ensuite publié un nouveau tweet relayant une autre offre d'emploi, pour le moins insolite puisqu'elle propose un poste de "scieur de têtes", un métier spécialisé dans l'industrie du bois.



Un message qu'il a accompagné du hashtag #BPLR, pour "bureau politique Les Républicains". Le même jour, le bureau politique du parti mettait fin à plusieurs semaines de confusion en excluant les quatre ministres et responsables "constructifs" pro-Macron, et en actant le "départ" d'Édouard Philippe.

La semaine dernière, un premier bureau politique s'était tenu mais n'avait pu statuer, faute de quorum.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.