Quand NKM croise Emmanuel Macron sur la côte basque

Quand NKM croise Emmanuel Macron sur la côte basque
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 11 août, à La Baule

publié le jeudi 18 août 2016 à 18h47

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire pour 2017, écume le littoral atlantique pour se procurer les parrainages devant lui permettre de participer au scrutin de novembre, aux côtés des grosses pointures de son parti, tel Alain Juppé, qui lui a promis, dimanche à Hossegor, de l'aider dans sa quête.

Dans sa "petite vadrouille", NKM est encore à la peine pour rassembler les siens. À l'inverse des principaux candidats des Républicains, tels qu'Alain Juppé, François Hollande, Bruno Le Maire ou Nicolas Sarkozy (pas encore officiellement déclaré), la députée de l'Essonne a dû faire une croix sur ses vacances pour aller chercher les précieuses signatures.

UNE ENTREVUE ENTRE FUTURS CANDIDATS?

Cette quête l'amène à battre le pavé dans l'ouest du territoire, de la Bretagne à la côte basque. En "escale à Biarritz, Nathalie Kosciusko-Morizet est tombée sur une autre figure politique remarquée de l'hexagone, en la personne d'Emmanuel Macron.


Un responsable relations presse de la candidate à la primaire a publié une photo de la rencontre entre la prétendante à l'investiture pour la prochaine présidentielle et l'actuel ministre de l'Économie, qui lui, pour le coup, était bien officiellement en vacances. Emmanuel Macron s'est accordé des vacances remarquées sur la côte basque, avant une rentrée qui s'annonce chargée.Après avoir lancé son mouvement "En marche" en vue de la présidentielle, le ministre occupe le terrain avant une éventuelle entrée dans la course à la présidentielle.

L'hypothèse d'une candidature ne semble en tout cas pas inquiéter plus que ça au sein du gouvernement. "Il n'aura pas les 500 signatures", a résumé la ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes Laurence Rossignol.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.