Quand Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent du sud d'une journaliste

Quand Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent du sud d'une journaliste
Jean-Luc Mélenchon à Paris, le 4 octobre 2018.

Orange avec AFP, publié le mercredi 17 octobre 2018 à 21h27

Jean-Luc Mélenchon est pris dans la tourmente après la polémique lancée autour des perquisitions à son domicile et dans les locaux de la France insoumise.

Agacé par la question d'une journaliste, Jean-Luc Mélenchon a refusé de répondre et s'est moqué de l'accent de son interlocutrice, rapporte le Huffington Post mercredi 17 octobre.


Elle a beau travailler à Paris depuis 30 ans, Véronique Gaurel a gardé l'accent de sa Toulouse natale. Et quand Jean-Luc Mélenchon souhaite éviter de réponse à sa question, c'est bien sur sa prononciation qu'il insiste.

"Quand vous pointiez les déboires judiciaires de Fillon et de Le Pen, que c'était une décadence de la République...", demande la journaliste de France 3 au leader insoumis, en réaction à la polémique sur les perquisitions qui l'ont visé ainsi que son parti. "Et alors, qu'est-ce que ça veut dire ?, rétorque le responsable politique, en imitant l'accent méridional. C'est quoi votre question, madame ?"


La journaliste tente alors de préciser sa question, rappelant les propos de Jean-Luc Mélenchon qui estimait normal que la justice enquête sur François Fillon et Marine Le Pen. Mais le leader de la France insoumise ne l'a laisse pas développer. "Non madame, vous ne savez pas de quoi vous parlez, vous dites n'importe quoi", tranche-t-il. Puis, se tournant vers les autres journalistes : "Quelqu'un a-t-il une question formulée en français ? Et à peu près compréhensible. Parce que moi, votre niveau me dépasse, je ne vous comprends pas."

Après coup, Véronique Gaurel s'est dire "blessée" par l'épisode, indique le Huffington Post.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.