Quand Hollande envisageait de devenir banquier d'affaires chez Rothschild

Quand Hollande envisageait de devenir banquier d'affaires chez Rothschild
François Hollande le 6 décembre 2016.

Orange avec AFP, publié le mercredi 07 décembre 2016 à 16h28

Après la perte de son siège de député en Corrèze il y a 20 ans, François Hollande a pensé devenir banquier d'affaires. Ironique pour un homme qui voulait lors de sa campagne pour la présidentielle de 2012 combattre son "adversaire", "la finance".

Une semaine après l'annonce de son renoncement à briguer un second mandat, l'hebdomadaire 1 consacre cette semaine un dossier à François Hollande.

Dans "la tentation Rothschild", Michel Jacob, banquier d'affaires et ancien directeur général de la banque Rothschild, raconte le jour où celui qui allait devenir président de la République l'a contacté pour un poste.



En 1993, François Hollande perd son mandat de député de Corrèze en étant battu par le RPR Raymond-Max Aubert. Visiblement affecté, il rencontre plusieurs fois Edmond de Rothschild qui est prêt à lui faire une place à une condition : que le socialiste abandonne définitivement la politique. Après quelques semaines de réflexions, François Hollande reconnut qu'il n'était pas prêt à le faire. 20 ans plus tard, en janvier 2011, en pleine campagne pour la présidentielle, le futur chef de l'État martelait dans un discours qui devait être salué par une grande partie de la gauche : "Mon adversaire, c'est le monde de la finance".



Si passer de la politique à la banque semble impossible, le contraire en revanche ne l'est pas. En témoigne la candidature à la présidentielle d'Emmanuel Macron, qui avant d'être ministre de l'Économie et conseiller de François Hollande était banquier d'affaires chez... Rothschild!

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU