Quand François Fillon parlait d'"éthique en politique"

Quand François Fillon parlait d'"éthique en politique"©Le Point

Le Point, publié le mercredi 15 février 2017 à 12h07

Après le discours de Sablé-sur-Sarthe, une nouvelle archive vidéo fragilise la campagne du candidat, basée sur "l'exemplarité" dans la vie politique.

En pleine tourmente des emplois présumés fictifs de son épouse, François Fillon est une nouvelle fois victime des archives. Repérée par le média en ligne "Brut", une interview vidéo de la chaîne Franceinfo refait surface et vient fragiliser encore un peu plus sa campagne.

Interrogé en septembre dernier, cinq jours après son discours estival de Sablé-sur-Sarthe, lors duquel il avait prononcé cette phrase désormais célèbre : "Qui imagine un seul instant le Général de Gaulle mis en examen ?", le candidat de la droite et du centre à la présidentielle s'explique. "Il y a un problème d'abaissement de la morale publique, déclare François Fillon. Il y a un problème d'abaissement du niveau d'éthique dans la vie politique."



À savoir si son discours de Sablé pointait vers son rival de l'époque, Nicolas Sarkozy, François Fillon rétorque : "Il y a des ministres qui ne paient pas leurs impôts, il y en a qui ont des comptes en Suisse." Les journalistes de Franceinfo voient ici une référence aux ex-ministres socialistes, Thomas Thévenoud et Jérôme Cahuzac. Mais la critique de celui qui est encore député de Paris ne s'arrête pas là : "Ce que je mets sur le même plan, c'est la manière dont le système politico-médiatique passe sur toutes ces affaires. Tout ça, ça fait la Une pendant trois jours, et puis ensuite c'est fini, on n'en parle plus. (...) Si on veut rétablir l'autorité dans le pays, je dis qu'il faut des responsables politiques honnêtes, irréprochables".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.