Quand Emmanuel Macron était pressenti pour devenir Premier ministre

Quand Emmanuel Macron était pressenti pour devenir Premier ministre

Emmanuel Macron le 11 novembre 2017 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 novembre 2017 à 11h23

Pressenti seulement. Les confidentiels du Journal du Dimanche daté du 12 novembre racontent qu'en février 2016, plusieurs conseillers de François Hollande à l'Élysée auraient voulu voir le ministre de l'Économie Emmanuel Macron devenir Premier ministre.

Le rendez-vous manqué est raconté dans les livres de Gaspard Gantzer, monsieur communication de François Hollande à l'époque, et Vincent Feltesse, ex-conseiller politique de François Hollande. Les deux racontent leur expérience au Château dans un livre, "La politique est un sport de combat" (Fayard) pour le premier, "Et si tout s'était passé autrement" (Plon) pour le second.



Mais malgré les pressions de ses conseillers, François Hollande a refusé. "Au conseiller com, le président explique alors qu'il ne veut pas d'un Valls revenchard", écrit Le JDD. La raison avancée par le chef de l'État auprès de son conseiller politique Vincent Feltesse est tout autre. "Hollande m'a expliqué que Macron était trop libéral", confie-t-il dans son livre, cité par le JDD.

En février 2016, un remaniement a bien eu lieu et a signé les départs de Laurent Fabius, Sylvia Pinel, Marylise Lebranchu et Fleur Pellerin. Manuel Valls, lui, est resté à Matignon. Contre l'avis des conseillers de François Hollande.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
53 commentaires - Quand Emmanuel Macron était pressenti pour devenir Premier ministre
  • el macron par ci, el macron par la .......... pire qu une star a cannes

  • Helas pour nous c'est bien parti pour qu'il fasse un bien mauvais Président de la république , donc il aurait fait un bien mauvais premier ministre....Par contre dans les Banques...!!!

    il y en a 66% qui ont vote pour lui au deuxieme tour.. fallait pas

  • Il aurait pu être premier ministre, il a choisi Traitre.

  • Bonjour à tous,

    Même si ce poste lui avait été proposé, pourtant mu par une stratégie machiavélique, il y a fort à parier que ce Monsieur Macron aurait refusé, histoire de ne pas compromettre sa Victoire aux Présidentielles de 2017, si savamment orchestrée, et ce de longue date, par toute sa clique du nouvel ordre mondial.

    Mais à supposer que son omnipotence, sentiment dont ce Monsieur semble fortement affublé, l’ait poussé à relever le défi d'être Premier ministre, c'est le même le sort que celui d'Icare qu'il aurait subi, à l'instar de Monsieur Valls ! Une question me taraude alors :

    Qui serait aux commandes de notre Pays aujourd’hui ?

    Entre deux maux...

    Bonne fin de journée,

    reponse hollande

    Bonjour à vous , aveu de faiblesse en votant pour cet individu dont on connaissait certaines de ses velléités , et tout comme ses prédécesseurs s'en foutait de se resterait de notre pays .
    Vous n'avez pas tord en ne voulant même pas citer son adversaire dont il était évident que les responsabilités ont eu raison de ses volontés !
    Alors , je dirais qu'entre deux maux , il fallait accepter que de , déjà, fermer nos frontières était d'une urgence absolue
    Bonne journée à vous

  • Comme ça on aurait eu Mélanchon Président...et Garrido premier ministre...C'aurait été vachement bien