Quand Edouard Philippe ne respecte pas les gestes barrières

Quand Edouard Philippe ne respecte pas les gestes barrières
Edouard Philippe le 19 avril 2020.

, publié le lundi 20 avril 2020 à 10h15

Après avoir rappelé l'importance des gestes barrières pour lutter contre le coronavirus lors de sa conférence de presse, le Premier ministre a quitté la salle dimanche en tapant dans le dos du ministre de la Santé. Un petit geste amical qui n'est pas passé inaperçu.

Les Français ne retrouveront "pas tout de suite et probablement pas avant longtemps" leur "vie d'avant" la crise du coronavirus, a averti dimanche 19 avril Edouard Philippe, en esquissant les principes d'un déconfinement extrêmement progressif à partir du 11 mai. 

Après plus de deux heures de conférence de presse et de questions/réponses avec les journalistes en compagnie notamment du ministre de la Santé, le Premier ministre a remercié l'auditoire en concluant par "prenez soin de vous" et quitté la salle en gratifiant Olivier Véran d'une petite tape amicale dans le dos. Soit bien loin des gestes barrières préconisés en ces temps de crise sanitaire, ainsi que l'ont relevé certains internautes.




"La tape dans le dos du Premier ministre au ministre de la Santé, c'est un geste barrière autorisé ?", a notamment souligné Florent Barraco, rédacteur en chef du Point.




"Les gestes barrières  sont essentiels. Ne pas les respecter, les prendre avec décontraction, c'est littéralement nous exposer à une reprise de l'épidémie", rappelait justement dimanche le chef du gouvernement, tandis qu'Olivier Véran estimait que "ne pas se serrer la main et se faire la bise" étaient des gestes primordiaux.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.