Protocole sanitaire pour les régionales : les maires ruraux en colère

Protocole sanitaire pour les régionales : les maires ruraux en colère
Dans un avis remis le 29 mars à Matignon, le Conseil scientifique préconisait "de solliciter des personnes vaccinées", "c'est-à-dire des personnes plus âgées", pour tenir les bureaux.

publié le samedi 10 avril 2021 à 16h00

La demande que les membres des bureaux de vote soient vaccinés est en particulier jugée "inacceptable".

L'Association des maires ruraux de France (AMRF) rejette les recommandations du Conseil scientifique pour l'organisation du scrutin des élections régionales et départementales. Les membres des bureaux de vote doivent être vaccinées, selon ce dernier. Une demande jugée "inacceptable" selon l'AMRF.


Dans un avis remis le 29 mars à Matignon, le Conseil scientifique préconisait "de solliciter des personnes vaccinées", "c'est-à-dire des personnes plus âgées", pour tenir les bureaux.

Le vote pourrait se dérouler "en extérieur" et la tenue du scrutin "obligera à un nettoyage strict" des écoles mobilisées, suggérait également le Conseil scientifique. 

"Imposer de telles dispositions aux élus locaux est difficilement compatible avec la pratique constatée dans les communes rurales, où il est parfois complexe de trouver des assesseurs en nombre sans mobiliser le personnel communal", écrit Charles Fournier, tête de liste Europe Écologie-Les Verts en Centre-Val de Loire dans une lettre au Premier ministre Jean Castex. 

L'AMRF s'inquiète également de l'idée de faire tester 48 heures avant le scrutin les membres des bureaux de vote, soulignant que nombre d'actifs figurent parmi eux. 

Maintien des dates privilégié 

Le gouvernement a demandé vendredi à tous les maires de se prononcer d'ici à lundi midi sur les mesures sanitaires en vue des scrutins régionaux et départementaux des 13 et 20 juin.

Il avait confirmé la semaine dernière qu'il privilégiait "à ce stade" le maintien de ces dates, sur lesquelles il a aussi demandé leur avis aux partis, groupes politiques et présidents des assemblées. 

Sur cette question, la position de l'AMRF est que le scrutin pourra se tenir aux dates prévues si les territoires concernés ne sont pas confinés. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.