Propos de Wauquiez : Schiappa, Castaner et Rugy réclament des excuses

Propos de Wauquiez : Schiappa, Castaner et Rugy réclament des excuses
Christophe Castaner, Marlène Schiappa et François de Rugy (photomontage)

Orange avec AFP, publié le mardi 20 février 2018 à 14h46

Les secrétaires d'État et le président de l'Assemblée nationale n'ont pas apprécié les déclarations du président du parti Les Républicains sur "les guignols d'En Marche" et la "dictature totale" qui règne en France.

Après avoir dévoilé vendredi soir des propos, enregistrés à son insu, de Laurent Wauquiez devant les étudiants de l'EM Lyon Business School, "Quotidien" a diffusé lundi soir une nouvelle salve d'extraits de l'intervention du patron de LR dans l'école de commerce. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes y égratigne cette fois Alain Juppé, Valérie Pécresse et une fois de plus Gérald Darmanin, Emmanuel Macron et La République en marche (LREM).

"Vous avez vu les guignols d'En Marche? Ils sont tous avec le petit doigt sur la couture, ils doivent tous voter la même chose, quand ils osent apporter la moindre dissonance, ils se font taper dessus avec une matraque.

Il n'y a aucun équilibre des pouvoirs en France. Donc il y a une dictature totale en France", dénonce l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy.

"Je ne vois pas pourquoi on accepterait ces mots d'un président d'un parti qui est censé être un grand parti d'opposition"

Ces nouvelles critiques n'ont pas manqué de faire réagir la majorité gouvernementale. "Tout ce que l'on voit, c'est de l'aigreur, de la haine, de la rancœur. Je trouve que c'est extraordinairement, au-delà de cynique, négatif. Et il y a quand même beaucoup de méchanceté", a déclaré mardi matin 20 février Marlène Schiappa sur Franceinfo. "C'est grave, je ne vois pas pourquoi on accepterait ces mots d'un président d'un parti qui est censé être un grand parti d'opposition", a estimé la secrétaire d'État chargé de l'Égalité femmes-hommes qui voit dans ces déclarations de "l'autosabotage".

"S'en sortir par le haut, ce serait dire 'J'ai vrillé, je n'étais pas au meilleur de moi-même et je regrette mes propos, je présente mes excuses' non pas seulement à Nicolas Sarkozy, mais à l'ensemble des Français, à commencer par les étudiants qui n'avaient pas mérité de supporter un tel séminaire", a-t-elle ajouté.



"C'est cette 'dictature totale' qui l'a fait manger aussi longtemps"

Le délégué général de LREM et secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement Christophe Castaner a jugé de son côté lundi soir sur LCI que M. Wauquiez devrait s'excuser "auprès de tous les Français". "Manifestement, il en veut à la terre entière", a-t-il déploré avant de charger son adversaire.

"C'est cette 'dictature totale' qui l'a fait manger aussi longtemps ? Il était député il y a encore peu de temps et j'ai le souvenir qu'il était à la commission des finances. Je serais curieux qu'on reprenne ses interventions. Il venait 10 minutes, il posait une question, il partait, il n'attendait pas la réponse", a-t-il expliqué, avant de s'insurger : "Et aujourd'hui il vient insulter les députés de LREM."

"Il lui appartient de défendre notre démocratie parlementaire"

"Je pense que M. Wauquiez devrait s'excuser devant les Français parce que ce sont les députés, une fois de plus, qui sont attaqués par des responsables politiques", a également réclamé François de Rugy mardi devant la presse. "Il lui appartient, s'il se situe toujours dans le champ des chefs de parti démocrates, de défendre notre démocratie parlementaire", a poursuivi le président LREM de l'Assemblée nationale.

"Oser dire que les députés sont des guignols" et "que nous serions devenus un régime totalitaire, c'est doublement insultant pour les députés (...) et, ce qui est plus grave, pour notre République", a-t-il poursuivi, dénonçant des "propos grossiers". "C'est inadmissible, insupportable, pour les députés, de subir des attaques de la sorte de la part de gens qui ont exercé des mandats de député et qui ne devraient pas se laisser aller à un tel délire contre la démocratie parlementaire", a-t-il encore dit.

Après le tollé provoqué par ses déclarations, Laurent Wauquiez va s'exprimer mardi soir sur BFMTV.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
81 commentaires - Propos de Wauquiez : Schiappa, Castaner et Rugy réclament des excuses
  • Il n'a pas s'excusé. Est ce que Macron s'est excusé pour les illettrés, les alcooliques,etc. Il dit la vérité et ça dérange les cireurs de pompes/ De rugy , Castananer . Et Schiappa que vient elle faire la dedans.

  • les godillots n'aiment pas le mot "marionnette"

  • Quelles excuses, il a raison ce sont des guignols opportunistes. La preuve des instructions leurs ont été données par leur président a l'assemblée pour leur dire ce qu'ils devaient dire

  • Si il devait s'excuser nous serions des millions d'électeurs à devoir nous excuser aussi car d'accord avec lui. Alors non, pas question.

  • les français lui donnent raison ,dure la vérité dans ce pays:

    Tiens, vous les avez interrogez un par un ???
    Facile la propagande sur internet !!!