Prolongation de l'état d'urgence sanitaire : les députés rétablissent finalement l'échéance au 16 février

Prolongation de l'état d'urgence sanitaire : les députés rétablissent finalement l'échéance au 16 février
Le ministre de la Santé, Olivier Véran.

, publié le mercredi 04 novembre 2020 à 20h08

Après un couac mardi soir et la colère du ministre de la Santé Olivier Véran, les députés ont finalement voté, ce mercredi 4 novembre à l'Assemblée, pour une échéance de la prolongation de l'état d'urgence au 16 février.

Ce mercredi 4 novembre, les députés ont finalement rétabli l'échéance de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire au 16 février, après le couac de la veille. En effet, mardi soir, les oppositions avaient réussi à faire voter, contre le gouvernement et la majorité, une prolongation de l'urgence jusqu'au 14 décembre seulement - il n'y avait pas assez députés LREM sur les bancs de l'hémicycle.


Dans le cadre d'une seconde délibération, l'Assemblée a également fait table rase du vote d'un autre amendement adopté la veille, qui prévoyait que le confinement décrété par l'exécutif à partir du 30 octobre ne puisse être renouvelé au-delà du 30 novembre qu'après accord du Parlement.



Après le vote des députés mardi soir, le ministre de la Santé Olivier Véran s'était emporté au sein de l'Assemblée.

"Je suis rentré dans deux chambres dans ce service de réanimation de Corbeil-Essonnes. Dans la première chambre, il y avait un jeune homme de 28 ans, en coma, intubé, ventilé. Dans la deuxième chambre, il y avait un homme en surpoids, âgé de 35 ans. C'est ça la réalité, mesdames et messieurs les députés ! Si vous ne voulez pas l'entendre, sortez d'ici ! Elle est là, la réalité de nos hôpitaux ! Vous êtes en train de débattre de sujets alors que nos soignants se battent pour sauver des vies !", a dénoncé le ministre, ne cachant pas sa colère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.