Projet de loi asile-immigration: la députée LREM Fajgeles sera rapporteure

Projet de loi asile-immigration: la députée LREM Fajgeles sera rapporteure

Elise Fajgeles (à droite), lors du lancement de la campagne pour les législatives dans sa circonscription à Paris, en mai 2017

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 14 février 2018 à 11h55

La députée LREM Elise Fajgeles sera rapporteure du controversé projet de loi sur l'asile et l'immigration, a annoncé mercredi la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet.

Sur le texte "pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif", qui sera présenté en Conseil des ministres le 21 février et débattu à l'Assemblée en avril, "la commission des Lois propose de désigner Elise Fajgeles", a indiqué Mme Braun-Pivet, à l'ouverture de travaux consacrés à l'immigration.

Mme Fajgeles, députée de la 5ème circonscription de Paris et avocate, est une ancienne adjointe PS au maire du Xe arrondissement de la capitale. 

Le nom d'Elise Fajgeles circulait depuis plusieurs jours pour ce poste dans les rangs du groupe majoritaire, avec celui d'une autre députée, marquée à "l'aile droite", Marie Guévenoux, qui était la candidate présentée comme soutenue par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. 

Comme une trentaine de députés principalement de la majorité LREM-MoDem, Elise Fajgeles a fait lundi des visites de terrain centrées sur l'accueil des demandeurs d'asile (zones d'attente, centres de rétention, audiences), se rendant à la plateforme d'accueil des demandeurs d'asile gérée par France Terre d'Asile dans son arrondissement, puis dans les services de la préfecture de police et de l'Ofii.

Par ailleurs, le député LREM de Gironde Florent Boudié, un ex-PS considéré comme étant au centre des différentes sensibilités du groupe sur ce texte, sera chef de file des "marcheurs" sur ce projet de loi sensible jusque dans la majorité, de sources concordantes. 

Dans les "marcheurs", sont "sur la même sensibilité que Jean-Michel Fauvergue (ancien patron du raid ndlr): Elise Fajgeles, même si elle est très attentive aux associations, Didier Paris et Florent Boudié", jugeait il y a quelques semaines une élue LREM.

A l'issue de la présentation du projet de loi en conseil des ministres, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb viendra à nouveau présenter le texte aux députés de la majorité LREM-Modem mercredi après-midi.

En dépit de la "pédagogie" faite par M. Collomb auprès des députés LREM reçus régulièrement depuis deux mois par le ministre, plusieurs points interpellent certains élus, notamment autour de la prolongation de la durée maximale de la rétention administrative et les droits des demandeurs d'asile. 

Ce questionnement est encore apparu lors des échanges mercredi en commission des Lois des visites de centre de rétention.

"Je ne pensais pas qu'un CRA ressemblait autant à une prison. Je ne pense pas qu'on puisse garder quelqu'un si longtemps, sans avoir une activité, sans avoir une vision de son parcours", a jugé Erwann Balanant (MoDem), qui a visité le CRA de Rennes.

"Nous arrivons à réunir la majorité d'entre nous sur la ligne que nous définissons collectivement parce que justement nous ne recevons pas d'injonction du gouvernement", estime Mme Braun-Pivet dans un entretien dans l'Opinion mercredi.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
24 commentaires - Projet de loi asile-immigration: la députée LREM Fajgeles sera rapporteure
  • si les politicars maitrisaient autre chose que leurs detournement de fric , ça se saurait

  • Que le gouvernement les renvoie chez eux défendre leur patrie si tant est qu'ils sachent ce que ce mot veut dire.
    Heureusement que nous n'avons pas eu leur comportement lors des deux dernières guerres......
    Je suis certain que le gouvernement ne fera rien et les laissera s'installer à NOS FRAIS et avec tous les risques que cela comporte.

  • Nous pourrions peut-être stopper l'immigration le temps de remettre le pays sur pied ? L'Irak a d'ailleurs un urgent besoin de jeunes bras vigoureux pour reconstruire Bagdad.

  • Immigration zéro,c'est ce qu'il nous faut.Il est urgent de trouver un toit à NOS sdf.Pensons à eux.Que les autres retournent d'où ils viennent et la France,lourdement endettée, fera des économies substancielles qui permettront d'alléger la pression fiscale qui pèse sur les retraités et les classes moyennes.

  • C'est pas Mitterrand qui avait supprimé l'immigration ? Que Sarko à rétabli et que Macron va aggraver ? Y'en a pas assez comme ça ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]